Skip to main content

Destinataire(s) : La Première Ministre en charge de la planification écologique, le ministère de la Transition écologique

Non à la construction de la pire usine de France en termes de pollution et de santé publique !

Le projet d’usine de laine de roche de l’entreprise danoise Rockwool à Soissons est une aberration sur le plan de la santé publique, sur le plan climatique et un déni de démocratie : l’usine émettra 950 tonnes de polluants toxiques par an, 22 000 tonnes de CO2 par an, et 200 poids lourds seront en rotation chaque jour..
Refusons la construction de cette usine tant qu’il est encore temps !

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

❌ Le coût à payer de ce projet sera faramineux pour les habitants de la région (plus de 50 000 habitants dans la seule agglomération soissonnaise) et les collectivités : 950 tonnes de polluants toxiques émises chaque année (dont des produits cancérigènes), la dégradation attendue des infrastructures routières (200 poids lourds par jour), la dénaturation du paysage (cheminées de 45m de haut), des odeurs nauséabondes, les tensions sur les réseaux d'approvisionnement en eau, la perte d'attractivité de Soissons, etc. Un collectif rassemblant 75 médecins de Soissons a publié un manifeste pour alerter sur les risques sanitaires liés aux émissions de polluants toxiques et appeler à rejeter le projet. Ils soulignent notamment que certains des polluants qui seront émis par l’usine (formaldéhyde, phénol, ammoniac, etc.) ont des impacts avérés sur l’humain dès la grossesse, et que leurs conséquences lorsqu’ils se combinent entre eux n’ont pas été évaluées par Rockwool.

❌ Ce projet n'est absolument pas aligné avec les ambitions climatiques de la France. La laine de roche est un isolant cher, dont le déphasage thermique est faible, ce qui signifie qu'il n'est pas adapté à l'augmentation de la température et notamment des périodes de canicule. L’usine émettra directement plus de 22 000 tonnes de CO2 par an, et cette estimation n’inclut pas les émissions associées à l’acheminement des matériaux à travers l'Europe . Enfin, le projet prévoit d'imperméabiliser 10 ha de terres agricoles à l'heure où la France vise justement la réduction de l'artificialisation des sols.

❌ Ce projet constitue un exemple flagrant de déni de démocratie. Sur les 550 contributions à l’enquête publique, 85% se sont positionnées contre le projet et le commissaire-enquêteur a rendu un avis défavorable au titre que « les désavantages l’emportent sur les avantages du projet ». A la suite d’une décision unanime du conseil municipal, le maire de la commune où la construction de l’usine est prévue (Courmelles) a refusé la signature du permis de construire. Pourtant, les pouvoirs publics et le préfet ont décidé de passer outre et d’accorder une autorisation d’exploiter au projet, contre laquelle l’association Sauvons Soissons a déposé un recours devant la justice.

❌ Non, la laine de roche n'est pas un matériau écologique. La roche volcanique n'est pas locale, elle pourra provenir des plus grands gisements mondiaux de Grèce, d'Inde ou de Russie. Puis, la roche doit être cuite à 1500° et mélangée à d'autres produits chimiques. L'isolant sera ensuite acheminé par camions sur les grands marchés européens.

❌ Non, l'isolation en laine de roche ne réduit pas les consommations d'énergie, car l'énergie nécessaire à l'extraction, au transport et à la transformation de la roche est 20 fois plus importante que celle qui est nécessaire pour produire un matériau écologique et local comme le lin ou la paille.

❌ A elle seule, la consommation énergétique finale de l’usine Rockwool sera donc 1,8 fois celle de toutes les industries de l’agglomération soissonnaise. En matière d’énergie primaire (l’énergie réellement produite), les consommations de l’usine Rockwool représenteront autant que celles de toutes les entreprises des secteurs industriel et tertiaire (15 000 emplois au total) de l’agglomération du Soissonnais. Ainsi qu’il était formulé dans le rapport du commissaire-enquêteur chargé de l’enquête publique, « dans une période où l’on demande à chacun de réduire ses consommations énergétiques, on peut se demander l’opportunité d’envisager cette implantation ».

❌ Non, la laine de roche n'est pas inoffensive. La roche bouillie dont les fibres sont dangereuses est mélangée à des produits chimiques extrêmement nocifs. La médecine du travail recommande les plus grandes précautions dans l'utilisation des laines minérales. Y aura-t-il un nouveau scandale sanitaire comme avec l'amiante ?

❌ L'usine Rockwool ne créera pas d'emplois pérennes, l'usine sera entièrement automatisée, il n'y aura que 3 emplois/hectare contre 20 à 30 empois/hectare pour les entreprises déjà présentes dans cette zone industrielle. L’argument de l’emploi mis en avant par Rockwool est un leurre !

❌ Ailleurs dans le monde, les usines de laine de roche suscitent des résistances fortes de la part de la population. Le projet Rockwool en Croatie en 2006, l'usine Knauf à Illange (Moselle), le projet d'usine Rockwool à Jefferson County en Virginie sont autant de projets emblématiques de ces implantations industrielles aberrantes "du monde d'avant" qui visent à dessein des zones économiquement fragiles, et autour desquels la résistance des riverains commence à s'organiser.

Mais…
✅ Oui, il est possible de créer sur le Soissonnais des emplois pérennes en s'appuyant sur les ressources locales, ceci en conformité avec les engagements de l’État et de la Région pour rendre les territoires plus autonomes et générateurs d'emplois. Une industrie locale crée des emplois tout au long de sa filière, depuis la 1e transformation jusqu'à la mise en œuvre.

✅ Oui, les matériaux écologiques issus de l'agriculture ou de la sylviculture locales existent, et il est possible de construire sainement et durablement avec des matériaux peu transformés tels que le bois, les fibres végétales, la terre ou ceux issus du réemploi. Utilisons-les que ce soit pour les logements, pour les usines, les commerces ou encore les équipements publics. Cela redynamisera les filières locales !

Exigeons des pouvoirs publics que leurs actes soient alignés avec leurs déclarations sur la transition écologique : nous demandons au gouvernement et au préfet de dire non au projet de Rockwool et de lancer un processus pour faire émerger des alternatives possibles. Faisons le choix aujourd'hui d'une économie qui réponde aux enjeux de la transition écologique et permette aux territoires de tendre vers plus d'autonomie avec des emplois durables qui ne détruisent pas l'environnement

02200 Soissons, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Actualités

2022-06-14 10:32:52 +0200

10,000 signatures atteintes

2022-06-12 14:15:29 +0200

5,000 signatures atteintes

2022-06-12 09:21:27 +0200

1,000 signatures atteintes

2022-06-12 09:04:48 +0200

500 signatures atteintes

2022-05-26 18:36:05 +0200

100 signatures atteintes

2021-09-08 11:35:23 +0200

50 signatures atteintes

2021-05-12 10:38:28 +0200

25 signatures atteintes

2021-05-10 11:24:48 +0200

10 signatures atteintes