Skip to main content

To: M. Béchu, Ministre Transition écologique, 1er adjoint Mairie d'Angers - M. Verchère, Maire d'Angers, président d'ALM - M. Brancour, Adjoint à l'Urbanisme - Mme Bouchoux - chargée de la Transition écologique et des Mobilités

NON au parking de la honte à Angers !

Un parking couvert de 300 places en centre-ville d'Angers au pied du château à proximité d'autres parkings jamais saturés. Ce projet digne du 20e siècle, véritable aspirateur à voitures est en contradiction avec les objectifs de neutralité carbone de la ville.
Gaspillage d'argent public, pollution de l'air, bruit, atteinte grave à la santé des enfants de l'école proche, intérêt archéologique méprisé du site... Mesdames et Messieurs les élu.e.s, nous vous demandons d'abandonner ce projet insensé qui percute gravement votre communication environnementale...
Déjà 8 beaux ormes du Japon avec nids occupés ont payé le prix de votre obstination et viennent d'être guillotinés !
Et pourtant un avenir autrement désirable des bâtiments existants est possible !

Why is this important?

NON AU PARKING DE LA HONTE !
Non au parking-aspirateur à voitures de M.Béchu au pied du château !

A l’instar de M. Macron, M. Verchère (Maire d'Angers), la majorité municipale et M. Béchu (1er adjoint et ministre en charge de l’écologie) « adorent la bagnole » !

Il y a maintenant urgence car le permis de démolir de la caserne de l’académie est déposé et le 18 mars, le chantier a commencé par un abattage scandaleux de 8 grands ormes en cette période pré-printanière de nidification.

Là doit être édifié un parking de 300 places au cœur du quartier historique de l’Esvière sous prétexte de végétalisation du parking du château, de la place de l'académie et de la suppression des 147 places de stationnement.
Il faut maintenant assumer de faire disparaître quelques places de parking et inciter à un changement réel de mode de déplacement. La ville a pourtant investi sur 2 nouvelles lignes de tramway pour près de 250 millions d’euros et des parkings relais sont à disposition, quitte à en augmenter le nombre de places. Cependant dans une logique passéiste, M. Béchu avait promis qu’aucune place de stationnement ne serait perdue. Ce parking est donc symptomatique de l’archaïsme de la ville en matière d’occupation de la voiture aux dépens des mobilités douces. Ce projet est anachronique à l’heure où la majorité des villes françaises n’édifient plus de parking en centre-ville et piétonnisent les espaces de vie. Tel un bulldozer sourd et borné, la municipalité refuse tout dialogue avec les opposants dans une posture anti-démocratique.
Pourtant, depuis plusieurs années des associations et collectifs citoyens engagés pour l’écologie et le patrimoine historique alertent sur ce projet coûteux, inutile et délétère au regard de l’urgence écologique :
• Le parking est un gaspillage d’argent public. 8,5 millions d’euros sont annoncés alors que, d’après des relevés officiels, le taux d’occupation des 5 parkings aux alentours est très loin de la saturation (550 places libres en moyenne en décembre 2023) avec un constat similaire sur l’ensemble des parkings angevins (1500 places libres en moyenne sur la même période).

• L’impact d’un tel ouvrage dans ce quartier tranquille aux rues étroites serait catastrophique sur le plan de la sécurité, de la pollution sonore et atmosphérique (augmentation des mortelles particules fines). Cela nuirait gravement à la santé des enfants de l’école mitoyenne de la Blancheraie et des habitant.es.

• Le site revêt un intérêt archéologique très important après un diagnostic réalisé en 2023 et mériterait des fouilles approfondies avant tout projet de construction.

• Il est temps maintenant d'abandonner ce type d'immeuble "à voitures" et de réserver ces espaces fonciers pour des immeubles "à humains" dans une ville à la population en constante augmentation.
Alors qu’Angers affirme sa volonté d’œuvrer ardemment pour la transition écologique et que son ancien maire est devenu ministre de l’écologie, nous vous demandons Mesdames et Messieurs les élu·e·s l’abandon définitif de ce projet.
Car d’autres projets alternatifs positifs autour de l’humain sont à inventer dans ce quartier en réhabilitant les bâtiments existants vers des usages de vie (habitations, locaux associatifs, tiers lieux…).

Le collectif NON au Parking Silo - Avec le soutien d'Extinction Rebellion Angers, Justice Climatique Angers & Greenpeace Angers

How it will be delivered

Mail et papier

Links

Updates

2024-05-26 10:05:11 +0200

1,000 signatures reached

2024-04-01 18:39:28 +0200

500 signatures reached

2024-03-20 07:42:34 +0100

100 signatures reached

2024-03-19 19:50:56 +0100

50 signatures reached

2024-03-19 18:39:57 +0100

25 signatures reached

2024-03-19 18:23:26 +0100

10 signatures reached