Skip to main content

To: Les élus franciliens

Nos quartiers ont besoin d'une bouffée d'air !

Nous, jeunes habitant·es d'Île-de-France et des quartiers populaires, sommes déterminé·es à défendre notre droit à un environnement sain et sûr. La pollution de l'air constitue une menace directe pour notre santé, et nous exigeons des mesures immédiates et ambitieuses de la part des décideurs politiques de la Région et des élu·es de nos villes.

Why is this important?

Comment pouvons-nous ne pas nous indigner ?
Particules fines, quartiers bétonnés, autoroutes et usines à proximité de nos écoles… Depuis toujours, on étouffe. Il aura fallu attendre les JO 2024 pour mettre en lumière la différence de traitement de nos quartiers. Les athlètes auront le droit de respirer un air plus propre, mais évidemment… pas nous !

Même si la dernière analyse sur l’exposition des quartiers populaires à la pollution de l’air date de 1995, les statistiques récentes nous alarment :
La surexposition aux particules fines tue entre 40 000 et 100 000 personnes chaque année en France. Surtout dans nos banlieues, où les gens ont 3 fois plus de risques de décéder après un épisode de pollution. L’injustice ne s’arrête pas là, puisque les enfants de familles modestes sont plus exposés et plus vulnérables : 3 enfants sur 4 respirent un air pollué.

Que notre message soit clair, notre santé ne sera dorénavant plus laissée pour compte.
En Seine-Saint-Denis et dans de nombreuses villes de banlieues, la pollution nous expose à des dangers constants pour notre santé au quotidien : troubles respiratoires, asthme, allerges, anxiété, cancers, maladies cardiovasculaires… Il est temps que les autorités prennent leurs responsabilités et engagent des politiques qui comprennent le danger de la pollution de l’air.
C’est pourquoi nous réclamons des mesures d'urgence et des investissements massifs pour les transports en commun, les ZFE et les espaces verts :

1/ Nous appelons à des mesures concrètes pour améliorer le réseau de transports en commun et le rendre à la fois efficace et abordable pour tous les franciliens.
Afin d'encourager la population à délaisser les voitures individuelles, l'accessibilité financière des transports en commun est nécessaire pour garantir l'égalité d'accès aux déplacements et pour réduire les inégalités sociales en matière de mobilité.

2/ Nous insistons également sur l'importance d'appliquer des exigences de justice sociale aux mesures de réduction du trafic routier. Environ 13 millions de Français.es sont estimé.es en situation de “précarité mobilité”, et dépendent entièrement de leur voiture ou ne disposent pas de moyen de transport régulier. Les bénéfices sanitaires des zones à faibles émissions (ZFE) doivent bénéficier à tous les habitants, en particulier ceux des quartiers populaires.
De plus, il est crucial de créer des espaces verts et sans voitures accessibles à tous·tes, en particulier dans les quartiers populaires et près des écoles. L’initiative des "Rues aux écoles" est un exemple concret de mesures visant à protéger nos enfants des dangers de la circulation motorisée et de la pollution pour leur bien-être et leur sécurité.

3/ Nous demandons une transparence totale dans l’accès des données sur la qualité de l'air au public, notamment pour une meilleure prise en compte des enjeux sociaux dans les études d’impact dans les quartiers populaires.
Nous insistons sur la nécessité d'assurer aux citoyens concernés un accès à la justice pour contester les actions de l'État et leur garantir le droit à la compensation et à la réparation des dommages liés à la santé. Une réelle implication des personnes vulnérables est indispensable dans l’élaboration des politiques de santé environnementale pour que chacun·e puisse contribuer aux décisions qui façonnent son cadre de vie.

En signant cette pétition, vous soutenez notre détermination à défendre notre droit à un environnement sain, et contribuez avec nous à exiger des actions concrètes de la part des autorités.

Cette pétition servira de point de départ à la discussion que nous, les jeunes, porterons auprès des élus franciliens dans le cadre du Parlement Génération Climat à l’Académie du Climat le 30 mars 2024.

Rejoignez-nous dans notre combat contre la pollution de l’air !

Rania et Corentin de Banlieue Climat, Maël de Pour Un Réveil Ecologique et Léo de Oxfam Paris.

(1) Analyse RESPIRE Carte IDF 2013-2019 (respire-asso.org)
(2) À l’aube des J.O 2024, où en est la qualité de l’air à Paris ? | CNRS Terre & Univers
Teqoya J0 2024 - Village athlètes air purifié (teqoya.fr)
(3) « L’écologie, un truc de bourgeois » Socialter, n°62, février-mars 2024, page 44 (socialter.fr)
(4) Karn Vohra, Alina Vodonos, Joel Schwartz, Eloise A. Marais, Melissa P. Sulprizio, Loretta J. Mickley, Global mortality from outdoor fine particle pollution generated by fossil fuel combustion: Results from GEOS-Chem, Environmental Research, Volume 195, 2021, 110754, ISSN 0013-9351, https://doi.org/10.1016/j.envres.2021.110754.
(5) De l'Injustice Sociale dans l'Air - Rapport de l'UNICEF et Réseau Action Climat
(6) La pollution de l'air en 10 questions (ademe.fr)
(7) Rapport Mobilités Solidaires : pour un passage à l'échelle - Laboratoire de la Mobilité Inclusive (mobiliteinclusive.com)
(8) Baromètre : 13,3 millions de Français en situation de précarité mobilité (fnh.org)
(9) Plus de 200 « rues aux écoles » dans Paris - Ville de Paris

www.greenvoice.fr/assets/uploads/2024/03/CLT.png

Paris, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Partners

Links

Updates

2024-03-30 08:32:31 +0100

500 signatures reached

2024-03-27 21:17:08 +0100

100 signatures reached

2024-03-27 17:13:12 +0100

50 signatures reached

2024-03-27 11:34:25 +0100

25 signatures reached

2024-03-26 19:55:41 +0100

10 signatures reached