Skip to main content

To: Monsieur le ministre de la Transition écologique, Madame la préfète du Rhone, monsieur le président de Daikin Chemical France, Mesdames et Messieurs les Présidents et Conseillers composant le Tribunal administratif de Lyon

PETITION CITOYENNE CONTRE L'EXTENSION DE L'USINE DAIKIN à Oullins-Pierre-Bénite

CONTRE l'extension de l'usine DAIKIN sur le site de Pierre-Bénite et EN SOUTIEN à l'action en justice de l'association Bien Vivre à Pierre-Bénite.

Scandale dans le scandale de la pollution aux polluants éternels (PFAS) au sud de Lyon: l'usine DAIKIN s'étend et a ouvert récemment une nouvelle unité de production sur le site de Pierre-Bénite. La mobilisation citoyenne s'organise pour s'opposer fermement à cette extension.

L'association Bien vivre à Pierre-Bénite a déposé un recours au tribunal administratif, pour demander la révision de l'arrêté préfectoral (1) qui encadre cette extension de Daikin, et par là-même autorise de nouveaux rejets chimiques dans l'air. Le collectif PFAS contre terre souhaite apporter un soutien à cette action en justice par une pétition citoyenne qui porte la colère des habitants et habitantes.


Why is this important?

Cet arrêté, daté du 1er février 2024, précise les prescriptions complémentaires accordées à la société Daikin Chemical France concernant l’exploitation d’une nouvelle unité de production et stockage de pré-compound.

Ce que nous reprochons à cet arrêté préfectoral: 

  • il autorise des rejets supplémentaires de substances chimiques dans l'air, notamment de COV (composés organiques volatils), dont certains sont des PFAS. L'enquête d'Emilie Rosso du 3 avril 2024 révèle un nouveau toxique utilisé et produit par Daikin(2) : le bisphénol A fluoré, cumulant les toxicités du bisphénol A (reprotoxique prouvé) et celles de la famille des PFAS;

  • il accorde à l'industriel un délai de 36 mois, non pas pour substituer les PFAS, mais pour proposer un plan de substitution. Et il offre une issue à l'industriel, en envisageant d'ores et déjà une impossibilité technico-économique à cette substitution (1).

Cette unité de production pre-compounding a été délocalisée des Pays-Bas jusqu'au site de Pierre-Bénite car la réglementation des Pays-Bas par rapport aux PFAS y est plus contraignante. 

Alors que les effets des PFAS sur la santé sont déjà très bien connus (cancers de la thyroïde, des testicules, maladies hépatiques, diabète, hypercholestérolémie…) l'extension de l’usine Daikin et de la pollution associée est insupportable pour les habitants et habitantes d’Oullins-Pierre-Bénite et plus généralement du sud de Lyon, déjà fortement impactés par la pollution aux perfluorés, majeure et largement documentée. Cette extension représente une inquiétude supplémentaire pour leur santé et celles de leurs enfants et renforce les questionnements existants : les pathologies dont souffrent certains riverains et riveraines ont-elles été déclenchées et/ou aggravées par la contamination généralisée au sud de Lyon ? Quel impact cette contamination aura-t-elle sur la santé et la qualité de vie des enfants ?

La contamination aux PFAS généralisée dans l’environnement au sud de Lyon dans l’air, la terre et l’eau, est vécue par beaucoup de riverains et riveraines comme une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes et de celles de leurs enfants. Après les recommandation sur la non-consommation des oeufs en 2023, leur inquiétude a récemment été renforcée par la recommandation de la préfecture, en mars 2024, de ne pas consommer de légumes issus de potagers se situant dans un rayon de 500 mètres autour de la plate-forme industrielle d’ARKEMA et DAIKIN, de ne pas utiliser les eaux de pluie et les eaux des puits individuels. Il est incompréhensible que la préfecture constate une situation sanitaire dégradée et dans le même temps autorise un industriel à la dégrader encore plus ! 

Les habitants d’Oullins-Pierre-Bénite sont-ils abandonnés par les autorités censées les protéger ? Dans un rapport préliminaire à l’arrêté préfectoral (3), la DREAL mentionne le «contexte du sud Lyonnais [dans lequel on observe la] présence d’autres PFAS dans l’environnement du site » pour justifier l’autorisation d’exploitation accordée à Daikin. Doit-on comprendre que l’environnement au sud de Lyon est considéré comme une décharge à PFAS ? Il se trouve que des riverains et riveraines vivent dans cet environnement. Le rapport de la DREAL n’y fait aucunement mention. Les habitants d’Oullins-Pierre-Bénite sont-ils considérés comme des citoyens de seconde zone ?

Les études épidémiologiques sérieuses n’ont même pas eu le temps d’être menées à leur terme qu’une source de pollution supplémentaire se rajoute déjà… Quelle déception lorsqu’on aimerait qu’on nous parle plutôt de dépollution !

Au vu de la pollution majeure et historique du site industriel, des effets cocktails mal documentés liés à la multiplicité des polluants, des zones d'ombres qui persistent sur les molécules utilisées et produites par Daikin et en vertu du principe de précaution, il convient de tout faire pour empêcher le fonctionnement de cette nouvelle unité de Daikin en l'état actuel des connaissances : cette unité ne doit être déployée ni ici, ni ailleurs

La mobilisation citoyenne est en marche, comme l'a montré le succès de la marche festive pour un avenir sans polluants éternels organisée le 26 mai dernier à Oullins-Pierre-Bénite. Cette pétition permet à chaque habitant et habitante du sud-ouest lyonnais et au-delà, d'exprimer son désaccord au sujet de l'extension de l'usine DAIKIN et de l'arrêté préfectoral encadrant cette extension. Elle apporte un soutien au recours de l'association Bien Vivre à Pierre-Bénite, déposé contre l’arrêté DDPP-DREAL 2024-19. 

Pour le droit de toutes et tous à vivre dans un environnement sain!

As PFAS pollution knows no borders, here is a link to the petition in English and Italian:
Poiché l'inquinamento da PFAS non conosce confini, ecco il link alla petizione in inglese e in italiano:
https://docs.google.com/file/d/1FIp98VD-zXtcvxp2T9M7ap_VVN47WVaC/edit?filetype=msword


Links

Updates

2024-06-09 13:37:16 +0200

1,000 signatures reached

2024-06-06 14:10:04 +0200

500 signatures reached

2024-06-03 22:01:47 +0200

100 signatures reached

2024-06-03 18:20:45 +0200

50 signatures reached

2024-06-03 15:27:23 +0200

25 signatures reached

2024-06-03 14:38:31 +0200

10 signatures reached