Skip to main content

Destinataire(s) : Le président de Couesnon Marche de Bretagne.

Pour une restauration collective ambitieuse sur le territoire de Couesnon Marche de Bretagne.

Nous, habitant.es de Couesnon Marches de Bretagne ou travaillant sur la Communauté de Communes, exigeons l’application de la loi EGalim (adoptée le 30 octobre 2018) de manière uniforme et égalitaire sur l’ensemble du territoire Couesnon Marches de Bretagne.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

La loi Egalim dont l’objectif est de favoriser une alimentation plus saine, plus sûre et plus durable pour tous, impose depuis novembre 2019 au moins un menu végétarien par semaine dans l’ensemble de la restauration collective scolaire.
Nous constatons qu’elle n’est pas appliquée uniformément sur le territoire.
De plus, le 1er janvier 2022 au plus tard, les repas servis dans les cantines scolaires, mais aussi dans tous les restaurants collectifs des établissements de service public (crèches, ehpads,…) devront compter au moins 50% de produits de qualité et durables, dont au moins 20% de produits biologiques. L’échéance approche et à ce jour, certaines communes n’intègrent aucun produit bio dans leurs menus !

Les deux problématiques sont liées et ces deux transitions doivent être pensées ensemble pour éviter un surcoût éventuel. C’est grâce à la réflexion sur les menus, le gaspillage alimentaire et la suppression de produits carnés (plus chers) que l’on pourra éviter un surcoût (lié au bio) de la cantine pour les familles, notamment les plus modestes. L’expérimentation, réussie dans de nombreuses communes hors de Couesnon Marches de Bretagne, l’a prouvé : les familles les plus modestes n'ont pas eu de facture plus importante.

Notre territoire doit mener une action globale sur la restauration collective de façon urgente, en incluant l’ensemble de la population.


Commentaires

  • Il y a différentes étapes dans la loi Egalim et il faut que chaque commune s'engage pour effectuer des améliorations . Aux Portes du Coglais, nous travaillons depuis la rentrée avec les Ateliers du Douet, ESAT de St Sauveur des Landes, avec des menus préparés le matin, livrés en liaison chaude à midi. Un repas végétarien est servi une fois par semaine et les producteurs sont locaux...Belle progression !
  • La loi EGalim a pour objectif d'améliorer la qualité nutritionnelle mais également d'améliorer notre qualité de vie. Sur une communauté de commune qui œuvre pour la qualité de son environnement, voir que certaines collectivités ne font pas l'effort d'appliquer la loi EGalim par manque de volonté est intolérable. Cela ne demande pourtant pas beaucoup d'énergie et tout le monde y sera gagnant.
  • J'ai longtemps travailler avec des enfants que j'accompagnaient en cantine. La dernière commune pour laquelle j'ai travailler n'a pas attendu cette loi pour instaurer un repas végétarien et un produit bio à chaque repas. Outre les bienfaits de cette Les enfants étaient tout

Actualités

2021-01-22 22:54:19 +0100

50 signatures atteintes

2021-01-15 15:34:43 +0100

25 signatures atteintes

2021-01-11 19:57:17 +0100

10 signatures atteintes