Skip to main content

Destinataire(s) : Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et Monsieur Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Protégeons les 600 enfants de Pleyel (Saint-Denis) d’un échangeur autoroutier à 5 bretelles !

Dans le quartier Pleyel, situé à Saint-Denis et à 2,4km au nord de Paris, près de 600 enfants âgés de 3 à 12 ans sont en danger. Aujourd’hui, un ballet incessant de voitures et de camions passe déjà à proximité de leurs écoles. Pourtant, dans le cadre de la préparation des JOP de 2024, et contre toute logique, il a été autorisé la construction de nouvelles bretelles et la modification des voiries. Ce projet aura pour effet de concentrer encore plus la circulation à proximité immédiate de l’école maternelle Ignaz Pleyel et de l’école élémentaire Anatole France.

Des solutions existent !
Il est encore temps d’agir pour la santé des enfants et d’éloigner une grande partie de la circulation induite par cet échangeur à 5 bretelles!

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Comme l’ont montré de récentes analyses d’AirParif, le groupe scolaire Pleyel - Anatole France est déjà exposé à des concentrations en dioxyde d’azote (NO2) qui dépassent le seuil de pollution recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Il n’est donc pas acceptable qu’un échangeur autoroutier à 5 bretelles emprisonne littéralement ce groupe scolaire, concentrant ainsi la majeure partie de la circulation au cœur du quartier Pleyel. Avec ce projet, ce sont entre 10 000 et 20 000 véhicules supplémentaires qui vont longer les façades des deux écoles.

Dans son format actuel, l’échangeur augmentera donc la pollution de l’air, ainsi que la pollution sonore, mettant encore plus en danger la santé :
- de 600 écoliers de Pleyel
- des 70 très jeunes enfants, âgés de 3 mois à 3 ans, de la crèche du même quartier
- des employés de ces établissements
- de toutes les personnes habitant au cœur du quartier Pleyel.

Pour faire valoir le droit des enfants de ce groupe scolaire à ne pas respirer un air extrêmement pollué, nous avons lancé en décembre 2021 une procédure juridique devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Nous demandons avec cette pétition, au Président de la République Emmanuel Macron ainsi qu’au Ministre de la Transition Écologique et de la Cohésion des territoires Christophe Béchu, de porter une attention toute particulière aux alternatives portées par les parents d’élèves, les collectifs et les associations qui y travaillent depuis plus de trois ans.

Ces projets alternatifs ne modifieront pas l’échangeur mais remettront la circulation là où elle a toujours été : en périphérie du quartier Pleyel. Ainsi ce sont tous les axes et les sens de circulation dans ce dernier qu’il faudra revoir afin d’impacter le moins possible le cœur du quartier Pleyel où se trouve ce groupe scolaire et où vivent des milliers de personnes.

Par conséquent nous demandons l’installation de micro-capteurs AirParif dans la cour du groupe scolaire et sur ses façades extérieures ainsi que le déplacement de cette station AirParif, installée au fond de la cour, sans concertation avec les parents d’élèves, celle-ci étant éloignée de la pollution de l’air induite par l’échangeur. Elle doit être à l’intersection des deux boulevards (Bd Anatole France et Bd de la Libération) qui prennent en étau le groupe scolaire et qui sont directement raccordés à 3 des 5 bretelles de l’échangeur.

Cette station et ces micro capteurs auront deux objectifs : rendre compte sur la plateforme Internet d’AirParif de l’évolution de la qualité de l’air au cœur du quartier Pleyel où se trouve ce groupe scolaire, et prendre d’urgence les mesures correctrices nécessaires si la qualité de l’air se dégradait (tel que nous l’anticipons suite à la mise en service de l’échangeur à 5 bretelles).

En plus de ces modifications et de ce système de relevé de pollution, nous demandons la création d’un jardin public d’1,2 hectares, à côté de l’école maternelle du groupe scolaire. Il permettrait d’éloigner la circulation induite par le futur échangeur de l’A86 à Pleyel et de créer un grand îlot de fraîcheur remplaçant un axe routier comprenant 4 puis 6 voies de circulation.
Malheureusement le cas des enfants du groupe scolaire à Pleyel n’est pas isolé. D’autres établissements scolaires, comme l’école Michel Servet à Lyon ou l’école Cours Julien à Marseille, pour ne prendre que deux exemples, dépassent également largement les recommandations de l’OMS.
De plus, en 2019 l'État français a été condamné par la justice européenne pour ne pas protéger correctement ses citoyen.nes contre la pollution de l’air. En 2021, pour la même raison, le Conseil d’État a également condamné la France à payer une amende de 10 millions d’euros.

Monsieur Macron et Monsieur Béchu, au nom de l’État français, et pour la santé des plus jeunes, doivent réagir ! Signez la pétition !

Pour en savoir plus, visitez https://bit.ly/3woazUB ou contactez la FCPE 93 : contactpleyel@fcpe93.fr

Les organisations signataires :
https://live.staticflickr.com/65535/52021344691_94893df339_z.png

Saint-Denis, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Actualités

2022-08-03 16:04:56 +0200

https://www.greenvoice.fr/assets/uploads/2022/08/SituationMurMtalliqueetStationAirparif.jpg

2022-08-03 16:02:35 +0200

En mars 2022, un mur préfabriqué de plus de 2,50m de hauteur comportant une matière isolante, a été érigé tout au long de la façade de l’école maternelle du groupe scolaire pour isoler la cour de ce dernier de la pollution de l’air induite par la circulation routière et les travaux de l’échangeur.
Une station AirParif a été installée au fond de cette cour d’école après la réalisation de ce mur, sans concertation avec les parents d’élèves, qui l’ont pourtant demandée en 2019 aux commissaires enquêteurs. Lesquels ont ajouté cette recommandation dans le rapport de l’enquête publique validant ce projet autoroutier.
Cette station n'est pas pertinente là où elle est installée, la pollution pénètre dans les classes par les boulevards Anatole France et Libération.

2022-03-20 10:32:45 +0100

1,000 signatures atteintes

2022-03-19 00:51:41 +0100

500 signatures atteintes

2022-03-16 19:21:06 +0100

100 signatures atteintes

2022-03-16 17:56:58 +0100

50 signatures atteintes

2022-03-16 17:35:28 +0100

25 signatures atteintes

2022-03-16 14:04:48 +0100

10 signatures atteintes