Skip to main content

Destinataire(s) : Eric Straumann, président de COLMAR AGGLOMERATION ; Thierry Stoebner, vice-président de COLMAR AGGLOMERATION en charge du plan de déplacement urbain

Dans l'agglomération de Colmar, libérez-nous du tout-voiture !

Dans l'agglomération de Colmar, libérez-nous du tout-voiture !

En plus d'être un des moteurs de la crise climatique, le trafic routier et automobile joue un rôle majeur dans la pollution de l’air qui affecte nos villes, nos villages, et notre santé (67000 français mort prématurément en 2015).

Nous qui habitons l'agglomération de Colmar, demandons à nos élu.es des mesures ambitieuses en faveur d’une autre mobilité urbaine, dans un double objectif de transition écologique et de justice sociale.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Colmar Agglomération et celles et ceux qui y vivent souffrent de la pollution de l’air, qui constitue aujourd’hui une urgence sanitaire établie. Le trafic routier porte une responsabilité toute particulière en ce qui concerne les émissions de polluants atmosphériques dangereux pour la santé et doit donc absolument être restreint.

Le trafic routier est également l’un des premiers secteurs émetteur de gaz à effet de serre à l’échelle de notre agglomération. L’urgence climatique nous impose d’agir rapidement et de sortir de notre dépendance collective au pétrole.

L’abandon de la logique du tout-voiture ne doit laisser personne sur le carreau.
Évidemment, nous savons qu’il n’est pas toujours facile de se passer de sa voiture, et il est de la responsabilité de nos élu.es de nous en donner les moyens, en développant les alternatives et en accompagnant le changement, notamment pour les plus fragiles d’entre nous.

Messieurs Straumann et Stoebner, pour Colmar Agglomération, il est grand temps d’agir en ce sens !

Nous vous demandons donc :

- de programmer et d’organiser une Zone à Faibles Emissions (ZFE) sur un périmètre géographique ambitieux de Colmar Agglomération, en fixant notamment un cap de sortie du diesel à horizon 2025 et de l’essence à horizon 2030 ;

- de continuer à développer la solution VELO (plan vélo ambitieux à hauteur de 30€/an/hab minimum, mise en place d’un réseau express vélo, stationnement sécurisé, intermodalité avec les transports en commun, services de location courte et longue durée, apprentissage pour tous, ateliers de réparation, etc.) ;

- de continuer à développer le réseau de TRANSPORTS EN COMMUN (amélioration des fréquences et amplitudes horaires, mise en place de couloirs de bus, mutualisation des systèmes de billettique entre les différentes offres de transports collectifs, développement des transports urbains en site propre notamment vers/entre les quartiers périphériques mal desservis, etc.) ;

- de mettre en place une VERITABLE tarification sociale et solidaire basée sur les ressources pour les transports en commun.

____
Il reste beaucoup à faire dans nos communes, comme l’a démontré un classement* publié en 2020 par le Réseau Action Climat, UNICEF France, et Greenpeace France.

Sortir du tout-voiture, et prioriser d’autres manières de se déplacer en ville demande du courage politique et c’est indispensable pour faire face à l’urgence sanitaire et climatique.

Maintenant que les élections sont passées, nous vous demandons de passer rapidement à l’action pour lutter de manière ambitieuse contre la pollution automobile, en prenant en compte nos demandes.
____
Nous vous prions d’agréer, Messieurs les Président et 8e Vice-Président, l’expression de notre considération distinguée.
____
*Source : https://www.greenpeace.fr/lutte-contre-la-pollution-de-lair-classement-des-12-plus-grandes-agglomerations-francaises

68000 Colmar, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Actualités

2021-02-23 00:24:20 +0100

100 signatures atteintes

2021-01-24 10:25:02 +0100

50 signatures atteintes

2021-01-22 18:23:58 +0100

25 signatures atteintes

2021-01-20 20:46:54 +0100

10 signatures atteintes