Skip to main content

To: Jean-Marc Verchère, Président d'Angers Loire Métropole,

Moins de pub à Angers, c'est possible !

La publicité, par son invitation à consommer toujours plus, par l'énergie et les ressources qu'elle utilise et par la pollution lumineuse qu'elle génère, a d'importants impacts sur l'environnement, mais aussi sur notre santé et sur la sécurité routière. Nos élu.es s'apprêtent à modifier le règlement local de publicité, c'est l'occasion de le faire savoir et de demander des mesures ambitieuses pour limiter la publicité au maximum ! Signez la pétition et contribuer à l'enquête publique : https://www.registre-dematerialise.fr/4824/

Why is this important?

Nous, citoyens et citoyennes de la ville Angers et des communes de la métropole (ALM – Angers Loire Métropole) demandons expressément aux élu.es de la collectivité la mise en place de mesures bien plus ambitieuses afin de limiter les effets néfastes de la publicité sur la biodiversité, notre santé et notre sécurité.
Un cadre légal existe au niveau local, notamment avec le Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi). Ce texte est en cours de révision par les communes et une enquête publique se tient du 15 février au 15 mars 2024. C’est donc l’occasion de demander à nos élu.es de prendre en compte nos souhaits et aspirations pour une société plus sobre et respectueuse de l’environnement en réduisant drastiquement la publicité, qu’elle soit lumineuse ou pas.

Depuis des décennies, le monde scientifique nous alerte sur l’urgence climatique. S’il est encore temps d’agir, nous devons faire preuve d’une extrême ambition. Ainsi, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dans son 6e rapport, propose, entre autres mesures, la régulation de la publicité comme exemple d’action efficace pour changer notre trajectoire et réduire notre impact sur l’environnement.

En quoi la publicité est-elle néfaste ?
⚡️Elle est omniprésente : quelqu’un qui souhaite vivre en société ne peut pas échapper à la publicité dans la rue ou les vitrines, contrairement à celles des médias que l’on peut choisir de ne pas regarder. Chaque personne reçoit en moyenne entre 1000 et 5000 messages publicitaires par jour, ce qui constitue une réelle pollution mentale et cognitive pour l’être humain, particulièrement les enfants, et favorise la surconsommation.
⚡️Elle a un impact environnemental : le développement des panneaux publicitaires lumineux génère une pollution énergétique et écologique importante, en contradiction avec l’ambition de neutralité carbone que nous souhaitons atteindre. De même, la pollution lumineuse qu’elle provoque a des conséquence très négatives sur la biodiversité, particulièrement avec la mise en place des ampoules LED, dix fois plus lumineuses.
⚡️Elle impacte notre santé : la toxicité de la lumière bleue (type d’éclairage par LED des panneaux) pour l’œil peut conduire à une baisse de la vue et entrainer des troubles du sommeil.
⚡️Elle porte atteinte à la sécurité routière : les publicités mobiles et notamment les écrans numériques sont une source de danger pour la sécurité routière, détournant l'attention des automobilistes. Selon des études, l’effet de panneaux publicitaires mobiles serait comparable aux conséquences de l’envoi de SMS au volant.
⚡️Elle coute à la collectivité : selon un rapport parlementaire, la perte de recettes est dérisoire sur le budget des collectivités et, d’après l’estimation du journal La Topette, il semblerait que le mobilier urbain, support des publicités, coûterait bien plus à la collectivité angevine qu’il ne lui rapporte.

Que demandons-nous ?
Nos élu.es ont le pouvoir d’aller plus loin à travers le règlement local de publicité intercommunal et de montrer l’exemple pour être à la hauteur des enjeux. C’est pourquoi nous demandons :
👉L’interdiction de toute publicité lumineuse et enseigne numérique en extérieur, dans toute l’agglomération ;
👉 La réduction au minimum légal de la publicité lumineuse à l’intérieur des vitrines ;
👉 L’extinction des enseignes et publicités lumineuses intérieures et extérieures dès la fermeture du commerce ;
👉 L’interdiction de la publicité aux abords des monuments historiques, comme la loi le permet ;
👉 La réduction de la surface d’affichage des panneaux publicitaires muraux ou scellés au sol ;
👉Moins de publicités avec des règles de densité plus strictes ;
👉Une application stricte des réglementations.
D’autres villes comme Lyon ou Paris ont déjà mis en place des mesures plus fortes pour réduire leur consommation énergétique et s’inscrire dans le sens d’une sobriété choisie et responsable.

🌟 Notre ville aussi doit s’inscrire dans le sens de l’Histoire et mettre en place des solutions ambitieuses ! Angers Loire Métropole se doit d’être exemplaire !

Pour en savoir plus sur sur nos revendications face à la pression publicitaire à Angers : https://link.infini.fr/vers-une-reduction-de-la-publicite-a-angers

Angers, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Category

Links

Updates

2024-03-10 12:42:35 +0100

500 signatures reached

2024-02-22 22:04:43 +0100

100 signatures reached

2024-02-17 17:55:50 +0100

50 signatures reached

2024-02-15 22:13:07 +0100

25 signatures reached

2024-02-14 17:15:48 +0100

10 signatures reached