Skip to main content

Destinataire(s) : Johanna Rolland - Maire de Nantes et présidente de Nantes métropole

Sauvons les dernières terres fertiles de Nantes !

🟡 Les dernières terres maraîchères de Nantes sont menacées de bétonisation par le projet de la ZAC Doulon Gohards.
Stoppons l'artificialisation des terres, protégeons nos terres fertiles pour les cultiver. Et si besoin de construire du logement faisons le sur des zones déjà bétonnées, à la place de l’agrandissement de la zone commerciale Paridis par exemple.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

◼ Pourquoi luttons-nous ?
✊ Stop à l’artificialisation des sols à Nantes
Sauvons les dernières terres fertiles pour une agriculture bio et locale à Nantes
Canicules, sécheresses, incendies, inondations, … Après l’été désastreux que nous venons de passer, plus rien ne justifie l’artificialisation de terres et de zones naturelles.

🔥 Les scientifiques ont démontré depuis longtemps déjà que l’artificialisation est l’une des causes majeures de la pollution et des dérèglements climatiques. Localement, un GIEC Pays de la Loire s’est formé et a publié un rapport alarmant, pointant du doigt la très rapide artificialisation des sols de la région, en particulier en Loire-Atlantique. Ce département est effectivement l’un des plus bétonnés de France, où 15 % des sols sont déjà artificialisés, soit 6 points de plus que la moyenne (trop élevée) en France.

La situation est claire : préservons les terres, arrêtons la bétonisation. 🏢

Pourtant, Nantes Métropole s’obstine avec le projet de ZAC Doulon-Gohards qui prévoit l’artificialisation de 50 hectares de terres maraîchères et naturelles à Nantes, soit 7 fois le jardin des plantes de Nantes. Personne n'est dupe de la tentative de greenwashing de la métropole, en mettant en avant l’installation de petites fermes qui ne cultiveront que 9 ha de terres. Si elles sont les bienvenues, les fermes urbaines sont l'arbre qui cache le désert de la bétonisation.

Pendant ce temps, Nantes métropole autorise l'extension du centre commercial Paridis, vaste zone déjà artificialisée. Nous n’avons pas besoin de plus de zones commerciales, de bureaux et de “loisirs”. Arrêtons cette fuite en avant. Les 72 000 m2 d’extension prévue pourraient permettre la construction d’environ 2 000 logements.

Nantes métropole doit entendre les avertissements climatiques de cet été et mettre un point d’arrêt à ces projets écocidaires. Plantons des légumes à Doulon, construisons des logements à Paridis.

Plus généralement, avec le projet de la ZAC Doulon Gohards et l’artificialisation galopante dans l’agglomération posent la question de la croissance très rapide de Nantes et des politiques de métropolisation. Cela n’a plus aucun sens ni écologiquement, ni socialement, de vouloir faire grossir nos grandes villes à tout prix. Il faut arrêter ce schéma qui produit toujours plus d’inégalités sociales et territoriales, et de pollution.

Ce qui se joue ici à Doulon, c’est plus que la destruction insupportable de zones naturelles. Ce qui se joue à Doulon, c’est la contestation de tout un modèle et la promotion d’une autre ville, pour une autre vie.

◼ Qui sommes-nous ?
Le collectif Sauvons les Gohards, ce sont des habitantes, habitants et militant•es écologistes qui refusent de voir les dernières terres de Nantes disparaître sous le béton !
En 2022, avec tout ce que l’on sait des conséquences de l'artificialisation, il est inimaginable de continuer à tout détruire.

✋ Merci déjà à Alternatiba Nantes, GIGNV, Extinction Rebellion Nantes, Youth For Climate Nantes, Terres de luttes, Maison du peuple de Nantes, Collectif Nantes-nord pour une écologie citoyenne, Nantes en commun, Union Communiste Libertaire Nantes - UCL Permabocage, le jardin des ronces et le Mouvement national de lutte pour l'environnement PDL, de leur soutien !

On invite toutes les personnes et organisations qui le souhaitent à rejoindre cette mobilisation pour le vivant, et à soutenir la mobilisation à leur manière !

◼ Pourquoi il y a urgence maintenant ?
Les travaux sur la première zone ouest des Gohards, peuvent commencer dès l’automne, c’est donc maintenant que nous devons nous mobiliser. C’est la combinaison des modes d’action juridiques et de résistance sur le terrain qui peut nous faire emporter une nouvelle bataille pour le vivant.

◼ Quelles actions ont déjà été menées ?
✊ Sur le plan juridique nous avons déposé deux recours : un premier contre l’Autorisation environnementale accordée par la Préfecture, et un second contre le permis de construire de la première zone du projet.
✊ Sur le plan de la mobilisation nous avons organisé le 1er octobre notre première journée d’action de résistance : nous avons planté le verger-potager des Gohards sur le premier champ menacé. Près de 400 personnes ont participé et soutenu cette action, et ce, malgré la pluie incessante !

◼ Plus d’information sur les enjeux :
La ZAC Doulon-Gohards, c'est :
🔹 L'artificialisation de 50 hectares de terres maraîchères et naturelles à Doulon
🔹 Un énième projet d'étalement urbain : 2 700 logements, parking-immeuble, ...
🔹 Destruction de la faune et de la flore et des espaces de promenades sauvages
🔹 Des travaux jusqu'en 2035

◼ Dès l'automne, destruction des Gohards Ouest :
🔹 Artificialisation de 2,5 ha de terres maraîchères et naturelles (au bord du ruisseau des Gohards
🔹 La destruction d’un bois de bouleaux à l'ouest
🔹 1 parking-immeuble de 20 m de haut
204 logements dont des immeubles de 5 étages à 10m du ruisseau des Gohards d'ici 2025
🔹 1 seule voie d'accès rue Henri Loiret pour 400 voitures supplémentaires !
🔹 Des maisons de 10 m de haut juste derrière l'avenue de l'horticulture
🔹 La remise à l'air libre du ruisseau des Gohards au niveau du stade : risque d'inondations annuelles des maisons aux alentours

Merci pour votre soutien !
🎺 “Nantes Métropole détruit nos sols, protégeons nos terres agricoles !”

➡ Nos réseaux sociaux :
Le Facebook du collectif : https://www.facebook.com/profile.php?id=100085447885693
Sur instagram : https://www.instagram.com/sauvonslesgohards/
Twitter : https://twitter.com/GohardsEnDanger

Nantes, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Actualités

2022-11-14 20:50:09 +0100

1,000 signatures atteintes

2022-10-12 23:39:29 +0200

500 signatures atteintes

2022-10-09 21:20:51 +0200

100 signatures atteintes

2022-10-09 12:50:08 +0200

50 signatures atteintes

2022-10-08 18:59:44 +0200

25 signatures atteintes

2022-10-08 13:55:52 +0200

10 signatures atteintes