Skip to main content

Destinataire(s) : Nicolas DARAGON maire de Valence et président d'agglomération Valence-Romans Agglo

Ville de Valence et son agglo : Non au "tout-voiture"

En plus d'être un des moteurs de la crise climatique, le trafic routier et automobile joue un rôle majeur dans la pollution de l’air qui affecte nos villes et la santé de tous. Nous qui vivons sur Valence ou l’agglomération « Valence Romans Agglo », nous souhaitons que des mesures ambitieuses soient mises en œuvre par nos élus locaux en faveur d’une autre mobilité urbaine, plus douce, plus saine, dans un triple objectif de transition écologique, de santé publique et de justice sociale.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Notre territoire, et celles et ceux qui y vivent subissent la pollution de l’air, qui constitue aujourd’hui une urgence sanitaire établie. Le trafic routier qui ne cesse de s’accroître porte une responsabilité toute particulière en ce qui concerne les émissions de polluants atmosphériques dangereux pour la santé, les dépenses d'argent représentées, et doit arriver à être réduit.
Le "tout-automobile" a des conséquences négatives sur la qualité de vie dans notre agglomération, au niveau visuel comme au niveau sonore, de plus il engendre aussi de l'insécurité routière. Il faut nous sortir de notre trop importante dépendance à la voiture individuelle.
C'est un enjeu essentiel, sans pour autant que l’abandon des véhicules polluants et de la logique du tout-voiture ne portent préjudice dans certains cas, (par exemple à ceux qui n’auraient aucune autre possibilité de déplacement, ou qui serait nécessaire à leur métier). Nous savons qu’il n’est pas toujours facile de se passer de sa voiture, mais nous pensons qu’il est de la responsabilité de nos élu.e.s de nous en donner les moyens, en développant les alternatives et en accompagnant le changement, pour tous, et notamment pour les plus fragiles d’entre nous.
Monsieur le Maire de la ville de Valence et Président de Valence-Romans-Agglo, nous vous remercions d’agir en faveur de la transition écologique et pour une mobilité urbaine plus saine, plus adaptée à la crise sanitaire et climatique. Nous comptons sur vous et vous en remercions.
Nous vous prions donc :
- de prendre des mesures visant à réduire la place dédiée à la voiture dans notre agglomération (mise en place de “rues scolaires”, mise en place ou développement des zones piétonnes et des zones à trafic limité, généralisation de la baisse des vitesses en ville à 30 km/h, et baisse de la vitesse sur les rocades, réduction du stationnement en voirie, accroissement de la sécurité, etc.) ;
- d’abandonner tout projet de nouvelle infrastructure routière/autoroutière ou d’extension des capacités routières, et concerter avant tout projet les organismes ou associations telles que l' "Association R.E.V.V.".
- de continuer à développer la solution vélo (plan vélo ambitieux à hauteur de 30€/an/hab minimum, mise en place d’un réseau express vélo métropolitain, activation des autres leviers d’un système vélo performant : stationnement sécurisé, accroissement des emplacements d’arceaux vélos, intermodalité avec les transports en commun, services de location courte et longue durée, apprentissage pour tous, ateliers de réparation, etc.) ;
- de continuer à développer les transports en commun entre Valence et toute son agglomération, notamment la ligne ferroviaire entre Valence et Romans (amélioration des fréquences et amplitudes horaires, mutualisation des systèmes de billettique entre les différentes offres de transports alternatifs, développement des transports urbains en site propre notamment vers/entre les quartiers périphériques denses mal desservis, etc.) ;

Il reste beaucoup à faire dans nos grandes villes françaises sur ce sujet de la lutte contre l'omniprésence et la dépendance automobile. La crise sanitaire « Covid » que nous traversons a mis une nouvelle fois en lumière la nécessité absolue d’avancer rapidement sur les enjeux de mobilité urbaine. Mais
Créer des alternatives à la voiture individuelle pour se déplacer en ville demande du courage politique.

Maintenant que les élections sont passées, nous vous prions d’agir rapidement contre la trop grande omniprésence de l'automobile, en commençant par honorer vos promesses de campagne sur ces enjeux et en prenant en compte nos demandes dans ce texte.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire / Monsieur le Président d’intercommunalité, l’expression de ma considération distinguée.

Claire Allemand
Vice-Présidente de l'association REVV
Roulons En Ville à Vélo - Valence et son Agglo

*Source : https://www.greenpeace.fr/lutte-contre-la-pollution-de-lair-classement-des-12-plus-grandes-agglomerations-francaises/

Comment sera-t-elle remise

Par e-mail à nos contacts "R.E.V.V." et contacts personnels.
Sur le site, sur réseaux sociaux, et plus tard par envois aux médias.

26000 Valence, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • Les initiatives citoyennes seules ne peuvent pas avoir l'impact nécessaire pour avoir des résultats significatifs sur notre empreinte carbone, la collectivité, elle, peut faire basculer un plus grand nombre, donc avoir plus d'impacts.
  • Le vélo en toute sécurité, les gens feront de plus en plus de vélo
  • Valence serait plus belle avec moins de voitures...

Actualités

2021-02-07 09:57:47 +0100

100 signatures atteintes

2021-02-03 23:27:09 +0100

50 signatures atteintes

2021-01-28 20:36:01 +0100

25 signatures atteintes

2021-01-27 21:47:39 +0100

10 signatures atteintes