Skip to main content

Destinataire(s) : Mme Barbara Pompili (Ministre de la Transition écologique), M. Bruno Le Maire (Ministre de l’économie, des finances et de la relance), M. Jean-Baptiste Djebbari (Ministre délégué chargé des Transports)

Non à l’extension de l’aéroport de Roissy : une bombe climatique et sanitaire

Il est urgent de stopper le projet de Terminal 4, méga extension de l’aéroport de Roissy qui pourrait accueillir 40 millions de passagers suppl./an, soit plus que le trafic d’Orly : une véritable bombe climatique et sanitaire.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Nous, associations de défense de l’environnement et des habitant·es, sommes scandalisés par le projet de Terminal 4, méga extension de l’aéroport de Roissy portée par le groupe ADP (Aéroport de Paris), qui pourrait accueillir plus de passagers que l’aéroport d’Orly. Le Terminal 4 permettrait de faire croître de 50% le trafic passager de Roissy (40 millions suppl./an) et de 40% le nombre de vols (500 avions suppl./jours).

Ce projet d’ampleur nationale est un non sens climatique, sanitaire et économique.

À l’heure où le trafic aérien sera durablement affecté par la crise sanitaire et économique, investir 8 milliards d’euros dans une extension d’aéroport est une hérésie.

A l’heure où le secteur aérien représente déjà 7% de l’empreinte carbone nationale, et alors que l'avion électrique ou à hydrogène n'ont pas démontré leur faisabilité et n’auraient qu'un impact limité, il est urgent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre pour avoir une chance de tenir les objectifs de l'Accord de Paris. Il serait donc impensable que l’Etat soutienne ce projet qui émettrait, à pleine capacité, 15 millions de tonnes de CO2eq supplémentaires par an, soit l’équivalent des émissions de 24 millions de Français pour le chauffage de leur logement.

À l’heure où la Convention citoyenne pour le climat demande l’arrêt des extensions d’aéroports et que d’autres extensions aéroportuaires ont été stoppées en Europe (Bristol, Madrid, Barcelone, Copenhague), il est temps que la France prenne position contre ces projets, dont une quinzaine existent actuellement sur notre territoire.

À l’heure où la santé des populations survolées est déjà dramatiquement impactée par le trafic intense de Roissy - qui accueille le plus grand nombre de vols, notamment de vols de nuit, en Europe - il n’est pas admissible d’augmenter encore le trafic aérien.

Nous refusons la fuite en avant d’une croissance sans limites du trafic aérien et demandons le développement d’alternatives là où c’est possible. Il faut en particulier investir massivement dans le développement du train, de jour et de nuit, pour réduire notre empreinte écologique, comme le font d’autres pays européens comme l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche ou la Norvège.

Il est encore temps d’agir et de dire STOP à l’extension de l’aéroport de Roissy.
Signez et partagez cette campagne pour demander l’abandon du projet d’extension de Roissy. Ensemble, faisons en sorte que cette bombe climatique et sanitaire ne voie pas le jour.

Soutiens : Greenpeace, France Nature Environnement IDF, Alternatiba, Notre Affaire à tous, les Amis de la Terre Val d'Oise, Youth for climate Val d’Oise, MNLE Réseau “Homme et Nature”, Notre Choix, Val d'Oise environnement, CPTG, ADRA, DIRAP, CIRENA, UFCNA, Alofa Tuvalu, Résistance climatique, Rester sur Terre (Stay Grounded).

Source : "Climat : pouvons-nous (encore) prendre l’avion ?" - Rapport B&L évolution - Juillet 2020 (http://www.bl-evolution.com/Docs/200721_Etude-BLevolution_Climat-Aviation.pdf)

Avenue Charles de Gaulle, 95700 Roissy-en-France, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • je veux respirer et qu'on puisse respirer dans 20, 30, 100 ans un air de joie !
  • Stop aux nuisances
  • Car il est temps de moins voyager et de voyager moins loin.

Actualités

2020-09-21 15:30:52 +0200

20,000 signatures atteintes

2020-08-11 08:36:02 +0200

10,000 signatures atteintes

2020-08-10 17:19:43 +0200

5,000 signatures atteintes

2020-08-07 14:34:24 +0200

La contestation des associations, l’avis très critique de l’Autorité environnementale et les difficultés du secteur aérien ont amené le gouvernement à demander récemment une révision du projet d’extension de Roissy. Nous ne nous satisferons pas d’une nouvelle version soit disant “plus verte” de ce projet. L’hypothétique avion à hydrogène ne concernerait que les moyens courriers et aucune solution décarbonée n’existe pour les longs courriers, qui représentent 80% du trafic à Roissy. La croissance du secteur aérien est incompatible avec la protection du climat et des habitant.e.s. Nous demandons l’abandon pur et simple de ce projet.

2020-07-29 12:19:21 +0200

1,000 signatures atteintes

2020-07-28 22:06:26 +0200

500 signatures atteintes

2020-07-28 13:49:16 +0200

100 signatures atteintes

2020-07-28 12:44:22 +0200

50 signatures atteintes

2020-07-28 11:48:30 +0200

25 signatures atteintes

2020-07-28 09:07:01 +0200

10 signatures atteintes