Skip to main content

Destinataire(s) : Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation

Protégeons le site de Grignon: appuyons la transition écologique, conservons notre patrimoine

Haut lieu de la recherche agronomique depuis 200 ans, le site de Grignon est menacé d’artificialisation par sa probable vente à des promoteurs privés, alors qu’il pourrait être mis au service du développement d’agricultures alternatives. Dans son appel d’offre l’Etat ne garantit aucune préservation du patrimoine historique, naturel, agricole et de la biodiversité du site, et refuse toute consultation des étudiant·e·s, enseignant·e·s, riverain·e·s, et autres usager·e·s du site, pourtant plus que jamais concerné·e·s et mobilisé·e·s !

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Le site de Grignon, au cœur des Yvelines, est un atout précieux de notre patrimoine. Le château construit au XVIIème siècle, le parc de 290 ha, la forêt et son arboretum sont aujourd’hui mis en danger par la privatisation du site. Nous avons jusqu’au 26 mars pour mettre en pause ce processus de vente dont l’appel d'offres semble destiné à favoriser des promoteurs immobiliers (comme Altarea Cogedim et Novaxia qui font partie des acheteurs retenus). Tous les projets de ces acteurs restent opaques, excepté le projet Grignon 2026 dont le contenu a été rendu public.

Nous déplorons l’absence de collaboration avec les étudiants, les chercheurs et professeurs, le personnel AgroParisTech et les habitants de Thiverval-Grignon quant au rachat du site. Nous sommes pourtant impliqués, et désirons pouvoir peser en faveur de projets protégeant et valorisant le site exceptionnel de Grignon.

Nous demandons :
-L’interruption du processus de vente avant la date butoir du 26 mars.
-L’ouverture du dialogue avec le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, vendeur du site et lui-même ancien élève de Grignon, et avec le Ministère des finances afin qu'une réévaluation des critères de choix concernant la vente soit co-construite avec les enseignants-chercheurs, les étudiants, le personnel d'AgroParisTech et les habitants de la commune.
-La transparence sur les candidats et leurs projets.
-La transparence sur le jury et ses compétences en termes d’évaluation écologique et agronomique des projets.

Face à l’absence de discussion possible, un blocage étudiant a été voté à la majorité absolue lundi 15 mars lors d’une assemblée générale. Nous sommes aujourd’hui plus de 300 étudiant.e.s de l’école réunis au travers de ce mouvement pacifique, censé établir un dialogue qui aurait dû être instauré depuis longtemps.

De plus, ce projet de privatisation du site de Grignon va à l’encontre des objectifs affichés du gouvernement contre l’artificialisation des sols. L'intérêt de ce site porte bien au-delà de l’enceinte d’AgroParisTech. Les enjeux mis en cause concernent toutes celles et ceux qui souhaitent voir se développer des projets d’avenir en termes d’écologie, d’éducation et de culture.

Citoyen·ne·s qui partagez nos préoccupations pour un avenir durable, opposez-vous à la privatisation du site de Grignon et signez la pétition !

78850 Thiverval-Grignon, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • Je pense que ces espaces sont rares et qu'il faut les protéger
  • Vous pourriez contacter Terre de liens qui rachète les terres cultivables pour aider l'installation d'agriculteurs -trices. www.terredeliens.org L'union fait la force
  • Grignon représente plusieurs années de ma vie de Doctorante en sciences de l'environnement, est un symbole de l'agronomie et est indissociable de l'histoire d'AgroParisTech

Actualités

2021-03-27 18:56:32 +0100

5,000 signatures atteintes

2021-03-24 19:27:35 +0100

1,000 signatures atteintes

2021-03-24 11:54:29 +0100

500 signatures atteintes

2021-03-24 09:45:52 +0100

100 signatures atteintes

2021-03-24 09:09:56 +0100

50 signatures atteintes

2021-03-24 08:37:39 +0100

25 signatures atteintes

2021-03-24 01:08:03 +0100

10 signatures atteintes