Skip to main content

Destinataire(s) : Barbara Pompili (Ministre de la transition écologique), Jean-Baptiste Djebbari (Ministre délégué chargé des transports), M. Laurent Wauquiez (Président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes)

Pour la suppression des liaisons aériennes Clermont-Ferrand – Paris !

Pour la suppression des liaisons aériennes Clermont-Ferrand – Paris !

Il est urgent que cessent les vols sur la ligne aérienne Clermont-Paris, vols émetteurs de GES, participant au dérèglement climatique alors qu'aisément substituables par un trajet en train !

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Les enjeux climatiques auxquels nous faisons face nécessitent un changement radical de société et donc une modification profonde de notre rapport aux modes de transports. Aujourd’hui, le secteur aérien est responsable de plus de 7 % de l’empreinte carbone de la France¹. Il est urgent et primordial de réduire les émissions de GES de ce secteur qui participent au dérèglement climatique !

L’activité de l’aéroport de Clermont-Ferrand/Aulnat est responsable d’environ 10 % des émissions de CO2 de la métropole² alors que le trafic est concentré à 80 % vers les aéroports de Paris (aéroports d'Orly et Roissy).

Alors qu’en juillet dernier, Air France annonçait l’abandon de la ligne aérienne Clermont-Orly, nos politiques se sont mobilisés pour demander le maintien de cette ligne climaticide, maintien qui a eu lieu avec la reprise de la ligne par la compagnie aérienne Amelia (Regourd Aviation).
L’aberration du maintien de cette ligne ne cesse d’être démontrée puisque dès la reprise des vols en septembre, cette compagnie a dû faire face à des avions qui décollaient presque vides !

Il est donc irrationnel de maintenir coûte que coûte de telles liaisons aériennes qui sont incompatibles avec le respect de l’Accord de Paris et les propositions faites par la Convention Citoyenne pour le Climat. 

Une alternative bas carbone existe déjà grâce à la liaison ferroviaire reliant Clermont-Ferrand et Paris en moins de 3h30. En plus du milliard d’euros annoncé en 2019, un nouvel accord de 280 millions d’euros dont 130 millions alloués à la ligne Clermont-Ferrand-Paris a été signé en octobre 2020 entre la région et l’État afin de développer le réseau ferroviaire auvergnat. Il est dès maintenant essentiel d’aller plus loin et de remettre en question le maintien des vols sur une ligne aérienne polluant et gaspillant l’argent public inutilement.

Nous n’accepterons pas que des choix politiques soient guidés par la volonté d’une croissance sans limite du secteur aérien qui profite à une minorité de personnes.

Parce que chacun.e d’entre nous a le droit de vivre dans un monde qui soit à la fois durable, soutenable, vivable et juste, nous demandons :

- L'arrêt total des vols intérieurs entre l'aéroport de Clermont-Ferrand/Aulnat et les aéroports parisiens, quelle que soit la compagnie aérienne, une alternative moins polluante en train étant possible en moins de 3h30. Pour les passagers des vols entre l'aéroport de Clermont-Ferrand/Aulnat et l'aéroport de Paris Roissy-Charles-de-Gaulle en correspondance vers des vols internationaux, cet arrêt devra être organisé en prenant en compte l'état de l'offre ferroviaire alternative existante et les besoins éventuels de renforcement de cette offre et de développement de services complémentaires comme la tarification combinée train/avion pour permettre le report modal des vols de pré-acheminement vers le train.

- L’arrêt organisé des subventions publiques allouées à l’aéroport de Clermont-Ferrand/Aulnat et leur redirection vers le système ferroviaire,

- Et la mise en œuvre d’un plan de reconversion de l’industrie et des emplois du secteur de l’aviation en concertation entre salarié.e.s, citoyen.ne.s et élu.e.s afin de penser la réorganisation du système de mobilité.

Dès maintenant, signez et partagez cette campagne pour demander l’abandon des vols sur la liaison aérienne Clermont-Paris et ainsi mettre fin à cette aberration climatique !

Pétition co-signée par Alternatiba 63, ANV COP 21 63 et Greenpeace Clermont-Ferrand.

Signer cette pétition, c’est demander des solutions de transport d'avenir, moins carbonées et accessibles à tous, pour une société soutenable et juste. Signer, c’est affirmer son soutien aux alternatives à l’avion, exiger la fermeture des lignes aériennes mentionnées, et s’engager à ne pas y avoir recours à titre individuel.

Sources :
¹"Climat : Pouvons-nous (encore) prendre l'avion ?"  - B&L Evolution - Juillet 2020
² Calcul effectué d’après les émissions des vols Paris-Clermont et les émissions totales de la métropole - https://www.clermontmetropole.eu/fileadmin/user_upload/Actus/Actualites/2020/nov/BC-Clermont_2015_-_Rapport_Ville___Agglo_-_22-02-2018.pdf

Clermont-Ferrand, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • Une évidence !
  • l'avion est un gouffre en empreinte carbone
  • J'ai décidé de ne plus prendre l'avion. Je pense qu'une vie sans avion est possible, et je le souhaite.

Actualités

2021-04-15 15:52:16 +0200

Mise à jour du 15/04/21 : L'article du projet de #LoiClimat censé mettre fin à l'aberration climatique que représente les vols courts intérieurs (quand une alternative en train existe) est largement insuffisant.

👉 Nous devons continuer à exiger des décideurs locaux et nationaux qu’ils relèvent le niveau d’ambition et mettre un terme à la liaison aérienne Clermont-Ferrand - Paris qui est faisable en train en moins de 3h30!

2021-02-16 17:30:36 +0100

1,000 signatures atteintes

2021-02-11 14:00:27 +0100

500 signatures atteintes

2020-12-16 05:50:40 +0100

100 signatures atteintes

2020-12-07 18:13:00 +0100

50 signatures atteintes

2020-12-06 21:40:10 +0100

25 signatures atteintes

2020-11-28 16:55:03 +0100

10 signatures atteintes