Skip to main content

Destinataire(s) : François Astorg, Maire d’Annecy, et Frédérique Lardet, Présidente du Grand Annecy

Non à l’autoroute urbaine de l’avenue d’Aix-les-Bains à Seynod

La ville d’Annecy a en projet le passage en deux fois deux voies de l’avenue d’Aix-les-Bains à Seynod dont le trafic déjà très important pourrait doubler à terme. Cette autoroute urbaine, terme correspondant plus à cette artère, conçue pour les véhicules motorisés, que celui d’avenue ou encore de boulevard, symbolise parfaitement la politique du tout-voiture menée jusqu’à présent à Annecy.

Ce projet comporte, par ailleurs, la construction de logements au bord de cet axe routier en lieu et place des concessionnaires autos et motos prévus d'être déplacés plus loin pour ne plus gâcher la carte postale. En effet, l’objectif clairement affiché est de soigner l'image verte d'Annecy sur cette entrée importante de la ville, quitte à ce que ça se fasse au détriment de la santé des habitants qui seront particulièrement exposés à la pollution et aux nuisances sonores. Ce greenwashing est d'un cynisme insupportable.

Nos demandes :

- Que ce projet soit repensé totalement. Il doit favoriser une circulation douce avec seulement une voie dans chaque sens pour les véhicules, comme aujourd’hui, une vitesse limitée à 30km/h, une piste cyclable en site propre et de la végétation. Il faudrait aussi qu’il intègre – ou au moins ne ferme pas - la possibilité d’implantation à terme d’une éventuelle ligne de tramway.
- L’ouverture d’une enquête publique pour ce projet est indispensable.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Si on veut sortir de la logique du tout-voiture à Annecy, l’abandon de ce projet sous sa forme actuelle est essentiel. Avec le Pôle métropolitain Annecy-Chambéry, on peut s’attendre à une augmentation importante des échanges entre les deux villes et donc du trafic routier sur cette entrée d’Annecy, comme on peut s’attendre à ce que les véhicules de livraison des prestataires d’Amazon soient tentés de passer par là pour réduire les temps de parcours, sans oublier un trafic induit important que provoquera inéluctablement le doublement des voies. A noter que le tunnel sous le Semnoz serait venu également gonfler le trafic routier. L’abandon récent du projet est une raison de plus de demander la révision du projet de réaménagement de l’avenue d’Aix-les-Bains. Mais ne nous réjouissons pas trop vite, l’été 2020 a été marqué par des bouchons record autour du lac d’Annecy, dixit la présidente de l’agglomération du Grand Annecy, Frédérique Lardet, et ce serpent de mer peut ressortir un jour si le trafic routier continue d’exploser ainsi dans le bassin annécien.

On doit aussi se mobiliser pour la préservation du cadre de vie et de la santé des habitants de Seynod où se concentrent déjà de trop nombreux axes routiers. On ne peut pas se satisfaire de se soucier à Annecy uniquement des bords du lac. L’enquête publique menée pour le projet LOLA (Liaison Ouest du Lac d’Annecy avec le tunnel sous le Semnoz) est à ce titre révélatrice de ce manque d’équité entre les différents quartiers d’Annecy et du Grand Annecy. L’étude d’impact s’est limitée aux deux rives du lac et a totalement ignoré l’autre côté du tunnel avec pourtant un trafic attendu de 25 000 véhicules supplémentaires par jour. Dans ce souci d’équité, le projet de réaménagement de l’avenue d’Aix-les-Bains doit faire l’objet lui aussi d’une enquête publique.

Soutiens : Groupe local Greenpeace d'Annecy

Le collectif Moins d'Autos Plus de Vélos à Annecy est récent et ne demande qu'à grandir. Il est ouvert à tout citoyen souhaitant s'investir dans cette mobilisation. Le soutien d'associations ou de collectifs est également le bienvenu. N'hésitez pas à nous contacter à [email protected] .

Seynod, Annecy, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Actualités

2020-11-25 11:56:04 +0100

100 signatures atteintes

2020-11-14 10:43:37 +0100

50 signatures atteintes

2020-11-13 09:27:37 +0100

25 signatures atteintes

2020-11-12 10:24:51 +0100

10 signatures atteintes