Skip to main content

Destinataire(s) : Groupe Panhard, Mairie de Sens, Agglomération du Grand Sénonais

Stop Panhard à Sens

Stop Panhard à Sens

Le groupe Panhard veut implanter à Sens d’un GÉANT du e-commerce sur 40 ha de terres agricoles dans la prolongation de la zone d'activité des Vauguilettes.
Nous demandons à la mairie de Sens et au conseil d'agglomération du Grand Sénonais de refuser ce projet, qui causera :
- La destruction de 40ha de terres agricoles
- Une explosion du trafic routier notamment poids lourds, avec les nuisances et pollutions liées
- La mort des commerces locaux
- Des emplois précaires dans des conditions très dures
- Une dégradation irréversible de l'environnement et de la qualité de l'air

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Nous appelons les Sénonaises et Sénonais, toutes et tous les habitantes et habitants des communes du Grand Sénonais, les commerçants, les artisans, les paysans du territoire à exiger l'abandon de ce projet.

Le projet d’installation à Sens d’une plateforme logistique pour un mystérieux géant du e-commerce par la société Panhard est mené dans l’ombre, comme toujours, pour éviter les oppositions citoyennes : il a fallu des questions au conseil municipal du 23 novembre 2020 pour que quelques rares informations soient données.

Ce que l’on sait :
On parle de l’implantation d’une immense « plateforme logistique pour un géant du e-commerce » par le groupe Panhard, sur 40ha de terres agricoles.

Les impacts néfastes qu’aurait ce projet sont nombreux :
Destruction du patrimoine naturel et rural sénonais, dans la lignée des ravages déjà commis avec l’extension de la lèpre des zones commerciales et d’activité, alors même que des zones existantes périclitent.
Nouveau recul de l’activité agricole, un atout majeur d’attractivité gaspillé.
Augmentation terrible du trafic routier : Près de 1000 mouvements quotidiens Poids lourds, et plus de 2500 mouvements de « Véhicules légers », c’est-à-dire de grosses camionnettes
Destruction des commerces locaux, au bout du compte, des pertes nettes d’emplois
Nouveaux coûts de voirie et de réseaux récurrents pour la collectivité, qui devront être assumés quel que soit le destin de ce projet

Pourquoi si peu de transparence et d’information publique ?
Quels avantages fiscaux pour ce « géant » ?
Quels bénéfices attendus en termes d’impôts locaux au regard des investissements initiaux et des coûts récurrents d’entretien des infrastructures ?
Comparons avec un commerce « type » de notre ville, en termes d’imposition au m² !

Le principal argument des promoteurs de ce projet néfaste : les emplois créés.
DES EMPLOIS CRÉÉS, VRAIMENT ?
Ce véritable bouclier magique derrière lequel se retranchent les soutiens du projet est une illusion !
> 2000 emplois promis, ce sera dans les faits 200 ou 300, il suffit de voir ce qui s’est fait ailleurs
> 1 emploi créé dans le e-commerce c’est 2,5 emplois détruits dans les commerces de proximité
> Avec la Robotisation, à terme, c’est 0 emploi que nous aurons.
> Des emplois précaires dans des conditions de pénibilité avérées : cadence de travail infernale imposée par des robot, pauses réduites, burn-out fréquents… C’est un rythme proprement inhumain.
> Une rotation du personnel très élevée, les employés sont renouvelés très régulièrement, avec une formation minimale des salariés.
> Aucune garantie sur la durée de cette activité
 
Comment cela se passe-t-il sur d’autres sites à deux pas de chez nous ?
> A Savigny-sur-Clairis, à 25km de Sens, la base logistique de 57.000m² du promoteur FM Logistique pour le compte de Carrefour a fermé après seulement 2 ans. 300 emplois perdus.
> A deux pas, Ibiden qui a touché des subventions de la région pour s’installer, part en Hongrie en 2018. 300 emplois perdus

Et si on regarde sur la France entière, les exemples sont légion, et les opposants arrivent souvent à empêcher ces projets de se faire pour sauver leur patrimoine naturel et les commerces de proximité.

89100 Sens, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • Qui décide des terres à bétonner ?????
  • Vive la nature, vivent les sols, vivent les paysans !
  • stop à la bétonisation du territoire et à un modèle de développement écocide

Actualités

2021-04-13 10:52:50 +0200

La manifestation a été déclarée en prefecture, nous attendons le récépissé.
Il y aura un départ de la place de la république en convoi de vélos.
Il est aussi possible de se retrouver sur place à 14h30, le mieux étant au début du chemin communal sur la D46, ou en sorties des ronds points.

2021-04-09 18:27:40 +0200

Plus de 500 signatures recueillies, c'est déjà un beau résultat, un grand merci à toutes et à tous !
Essayons d'aller plus loin, nous serons d'autant plus entendus : continuez de relayer cette pétition autour de vous et de la faire signer.

Nous serons nombreux le 17 avril malgré les mesures sanitaires en vigueur que nous appliquerons bien sûr scrupuleusement.
Des actions sont prévues, on vous laisse la surprise, ainsi que des prises de paroles de responsables d'associations pour l'environnement, de syndicalistes notamment paysans, et d'élus locaux opposés à ce projet.

Continuons avec détermination, le pouvoir d'empêcher ce projet toxique de se faire est entre nos mains !

2021-04-08 21:47:40 +0200

500 signatures atteintes

2021-03-24 11:04:40 +0100

Merci pour vos signatures, nous approchons les 400, et cela monte régulièrement !

Plus nous serons nombreux à avoir signé, plus les arguments contre ce projet auront de poids : faites circuler l'appel autour de vous.

Le sujet sera abordé ce dimanche 27 mars lors de la marche pour le climat à Sens, départ 14h45 place Jean Jaurès, ce sera l'occasion de faire un premier point sur tout cela.

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1932133306938766&id=1183714051780699

2021-03-08 06:50:23 +0100

100 signatures atteintes

2021-03-07 18:46:54 +0100

50 signatures atteintes

2021-03-07 00:22:00 +0100

25 signatures atteintes

2021-03-06 20:37:09 +0100

10 signatures atteintes