Skip to main content

Destinataire(s) : Pascal MAILHOS, préfet du Rhône ; Pascal RONZIERE, président de l'Agglo Villefranche Beaujolais Saône et Thomas RAVIER, maire de Villefranche

Pas d'extension de la carrière des "rives du Beaujolais"

Pas d'extension de la carrière des "rives du Beaujolais"

La société SOREAL du groupe PLATTARD porte un projet de renouvellement d’exploitation sur 136 hectares et une extension de la gravière sur 36 autres hectares. Avec ce projet, c’est toute une zone en bordure de Villefranche s/Saône qui deviendra au cours des 30 prochaines années un vaste chantier d’extraction de graviers et de sable.

Ce projet d'un autre temps ne doit pas voir le jour !

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Nous nous devons d'agir,
⇒ Alors que l’ensemble du Val de Saône figure à l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique et à l’inventaire national des 100 zones humides d’importance majeure,
⇒ Alors qu’il figure à l’inventaire des Zones d’Importance Communautaire pour les Oiseaux,
⇒ Alors que nous dissertons sans cesse sur la nécessaire conversion écologique de nos modes de vie, de nos productions, de nos façons de vivre, de notre modèle économique,
⇒ Alors que nous devons réduire urgemment et drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre et en finir avec l’extraction première mais développer le recyclage et développer d’autres manières de construire, de moins construire,
⇒ Alors qu’un tel projet entre en contradiction évidente avec les orientations actuelles des politiques publiques en matière de préservation de l’environnement et avec le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) de l’Agglo VIllefranche Beaujolais Saone et qu’il imposera la modification du Plan Local d’Urbanisme.

Parce que le temps n'est pas à la résignation, et parce qu'il est encore temps d' influer le cours "normal" des choses, participez à nos côtés à cette campagne !

Avec nous, dites

- OUI pour conserver un vrai espace naturel à l’entrée de l’agglomération de Villefranche avec sa biodiversité,
- OUI pour conserver 36 ha de terres agricoles favorisant une agriculture de proximité,
- OUI pour préserver un espace de loisirs accessible à tous pour la pratique de la course à pied, du vélo, de la randonnée équestre, de la pêche, de l’observation de la nature,
- OUI à un débat public sur l’avenir de la zone,
- OUI pour entreprendre enfin une réflexion collective sur la mise en place de politiques territoriales courageuses et imaginatives, adaptées aux enjeux climatiques et sociaux

Il est encore temps d’agir et de dire STOP à l’extension de cette carrière.

Une enquête publique s'est tenue jusqu’au 26 mars 2021 : nous avons été nombreux à y répondre. Le commissaire enqueteur doit déposer le résultat de son travail en préfecture d'ici au 26 avril.
Nous avons donc décidé de garder cette pétition ouverte jusqu'au moins à cette date.

Pouraller plus en avant, vous trouverez des éléments d'argumentation à l'encontre de ce projet d'extention en cliquant sur ce lien https://docs.google.com/document/d/13acNXNufuvXMc4IvF16C2a6MaDgHMGSat22rItGdrag/edit

Signez et partagez cette campagne pour faire en sorte que ce projet d’un autre temps ne voie pas le jour.

Contacts : amis.saone.bordelan@gmail.com villefranche69@alternatiba.eu

115 Rue Paul Bert, 69400 Villefranche-sur-Saône, France

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • Trop c'est trop .
  • On en a marre de tous ces travaux et constructions sur Villefranche, on veut retrouver la nature. Stop à la recherche du profit qui règle toute la politique de M. Ravier !!!
  • L'urbanisation croissante de nos espaces verts entraîne la perte de nos patrimoines culturels, de zones agricoles, l'érosion de la biodiversité ainsi que celle des services écosystémiques indispensable au bien être commun.

Actualités

2021-03-26 13:34:57 +0100

Ce jour, vendredi 26 mars, date de clôture de l’enquête publique, nous remettons au commissaire de l’enquête une copie de cette campagne. Soit 542 personnes (à 13h32 ^^) qui, en 5 jours seulement, donnent un avis défavorable à ce projet d’extension.

Ma mobilisation continue ! Nous clôturerons cette première phase de campagne lorsque nous aurons eu vent de l'avis du commissaire de l’enquête publique, qui doit être transmis au plus tard le 26 avril à la préfecture.

2021-03-26 06:21:02 +0100

500 signatures atteintes

2021-03-21 22:16:49 +0100

100 signatures atteintes

2021-03-21 15:33:08 +0100

50 signatures atteintes

2021-03-21 11:15:35 +0100

25 signatures atteintes

2021-03-21 03:10:38 +0100

10 signatures atteintes