• URGENT ! STOP ! SECODE (80), Une montagne de déchets ménagers
    SECODE = SErvice de COnditionnement des DEtritus (DEchets) VALOPOLE = Pôle de Multivalorisation des Déchets: L'extension de 50ha de la déchetterie SECODE à 10km d'Amiens sur une zone : - agricole et boisée, - près d'un site historique (moins d'1 km), et à proximité d'une réserve naturelle, - régulièrement empruntée par les habitants pour se promener (GR existant), ou simples trajets, - entourée de villages et futurs habitats, zone constructible, de lycées et écoles, Donc l'extension de la décharge monumentale de déchets ménagers atteignant des sommets : - visible au loin et apparaissant sur Google ! carré blanc ! (La photo a été prise à 3km environ, la masse blanche est un apport) - en provenance d'une bonne part du département (700000 habitants) avec pollution (déjà en l'état) et pire à venir ; Donc avec pollution : * nuisance olfactive toxique et insupportable, * environnementale avec passage de camions et dégradation de l'infrastructure, accompagné de vibrations du sol, occasionnant également une gêne sécuritaire, * visuelle avec vols de déchets : plastiques, sacs entiers sur les bas-côtés, et pas seulement * sonore, * Transformation de la biodiversité : les mouettes viennent se nourrir (la mer est à 70km), troupeaux de sangliers, les mouches, etc.... et que mangent-ils ? * qu'en est-il de la nappe phréatique ? Tout cela avec des informations du projet qui se met en place ... avant avis des habitants : - FR3, 20 juillet 2023 : "Extension du centre de déchets face aux habitants", - Création d'un collectif le 15/06/23 "CONTRE UN SIECLE D'ENFOUISSEMENT" - Concertation publique par la société du 12 juin au 12 juillet 2023 afin de "s'informer et de s'exprimer" étayée de visites du site et d'ateliers, - commune de Boves, 24 mai 2023 : Concertation publique, - FR3, 12 avril 2023, "les habitants réclament des réponses à l'enfouissement" - Courrier picard, annonce du lancement d'une pétition le 26 février 23, et articles réguliers - Change.org : 21 février 2023 une première pétition, - usine nouvelle, 18 septembre 2022 : le projet est annoncé par la société, Bref, Pot de fer contre coffre-fort ! ... Ceci EST UN SCANDALE ! Augmenter la capacité d'une décharge pour accueillir les déchets ménagers en provenance des communes environnantes alors que l'on est capable et, cela est programmé par la loi au 1er janvier 2024, de faire des bacs à compost (proximité) et qu'il y a urgence à limiter l'ensemble de nos déchets pour préserver la planète donc la vie, C'est déverser sa m.... chez les autres ! C'est 1 pour tous, Tous contre 1 ! L'avenir des habitants, c'est l'environnement ! L'avenir des Puissants n'est pas celui des Habitants mais celui des mourants ! Une Honte ! Stop à cette décharge !
    67 of 100 Signatures
    Created by Ag A.
  • Arrêtez l'exploitation d'une ressource minière transfrontalière(Haïtiano-Dominicaine)
    Selon les études scientifiques, L'exploitation des ressources naturelles peut causer beaucoup de problème dans les espaces avoisinnants de la dite exploitation et déranger l'environnement dans son ensemble. En effet, l'exploitation de cette mine d'or transfrontalière entre Haïti et la République dominicaine n'est pas sans conséquences sur l'environnement selon les quotidiens des deux pays. C'est à la compagnie d'exploitation minière Unigold qu'on a attribué la concession de plusieurs hectares pour l'extraction de l'or sur la frontière haïtiano-dominicaine, cette compagnie d'exploitation attend juste son permis d'exploration et d'exploitation, selon Ayibopost, un quotidien Haïtien en ligne. La suspension de cette exploitation minière entraînera un soulagement pour les habitants des deux pays vivant en milieu frontalier, la non pollution de l'eau de surface , l'utilisation équitable de l'eau naturelle dont les deux pays se trouvaient déjà en crise même avant l'exploitation, toujours selon Ayibopost. Nous nous trouvons face à une évidence exceptionnelle que si nous ne forçons pas les concernés à prendre les dispositions adéquates pour la suspension de ce projet d'exploitation , cela coûtera la vie des habitans ainsi que d'autres espèces vivant en milieu frontalier, et surtout la dégradation de l'environnement dans son ensemble , et qui dit la dégradation de l'environnement dit l'un des effets du changement climatique. Les deux pays voisins, partageant l'île, sont très vulnérables en matière d'aléas du changement climatique, selon les dernières données de L'ONU environnement. Je vous demande de me rejoindre dans cette pétition pour épargner notre environnement qui est déjà dans un état très critique.
    192 of 200 Signatures
    Created by Djems J.
  • NON au projet routier du BIP, OUI à la préservation des espaces naturels !
    Vous habitez Soisy, Montmorency, Deuil, Groslay, Montmagny, Sarcelles, Arnouville ou Garges ? Alors votre ville serait traversée ou longée par le BIP ou "avenue du Parisis", un projet de route 2x2 ou 2X3 voies large comme une autoroute dont la construction pourrait démarrer en 2024. Il est encore temps de stopper ce projet ! 🚗🚛 La construction du tronçon Est (Groslay - Sarcelles - Arnouville - Garges) est bloqué depuis 2016 par un recours juridique porté par le collectif Vivre sans BIP. Après sa victoire en appel en 2022, le département du Val d'Oise, qui porte le projet, s’est pourvu en cassation. S'il gagne en justice dans les prochains mois, la construction du tronçon Est pourrait démarrer dès l'année prochaine ! Ensuite il ne resterait que 5 km à réaliser pour relier la A1 à la A15. Ne doutons pas qu'ils passeront en force pour boucler le BIP ! Ce projet routier serait une catastrophe. 👉 Le BIP couperait nos villes en deux, détruisant au passage une centaine d'hectares d'espaces naturels (chemins de randonnée, bois, jardins partagés, friches riches en biodiversité...), un trésor aux portes de nos villes préservé jusqu'ici de l'urbanisation ! 👉 Ce projet routier détruirait aussi la ferme Lemoine : ses espace maraichers dont les légumes sont en vente directe auprès des habitants, et ses magnifiques prairies, l'un des derniers poumons verts à proximité de Sarcelles, Garges et Arnouville ! 👉 Comme toutes les nouvelles routes, cette voie rapide provoquerait un afflux de trafic additionnel. Ce trafic induit augmenterait la circulation routière actuelle, phénomène démontré depuis les années 90 et reconnu par l'ADEME (1). Cette route s'engorgerait rapidement de camions circulant de la A1 à la A15, entre la zone d'entrepôts la plus grande d'IDF à Garonor et les entrepôts de Roissy qui viennent d'être agrandis (Fedex, DHL) à l'Est, jusqu'au port de Gennevilliers et le futur entrepôt géant "Green Dock" à l'Ouest. On estime le futur trafic entre 40 et 60 000 véhicules/jour minimum ! (source : enquête publique) 👉 En attirant plus de trafic, cette route 2X2 voies provoquerait une forte augmentation de la pollution atmosphérique et sonore. Alors que nous respirons trop de pollution et que nous sommes déjà sous les couloirs aériens de Roissy ! 👉 La santé de 10 000 enfants est menacée ! Une quarantaine d'écoles de la crèche au lycée sont situés le long du tracé du BIP. Un véritable scandale ! On sait désormais que les enfants sont les premières victimes de la pollution de l'air et que le bruit entraine des retards d'apprentissage. 👉 Le BIP augmenterait les émissions de CO2 ! Le passage progressif à la voiture électrique ne suffira pas à atteindre nos objectifs climatiques comme le montrent les études. Une réduction du trafic routier est nécessaire au profit de transports collectifs ou de mobilités actives comme le souligne le GIEC. Voilà pourquoi nous demandons l'abandon définitif de ce projet d'un autre siècle, conçu dans les années 30 😱 Depuis le monde a changé ! La biodiversité et le climat sont menacés, des routes ont été construites partout (près de 100 m2 par Français, plus que de surface habitable !), la mobilité doit être transformée et les habitants désirent une meilleure qualité de vie. La majorité des maires sur le tracé et la plupart des habitants sont opposés à ce projet. Nous souhaitons un projet alternatif d'avenir qui préserve ces espaces naturels ! ✊ Nous pouvons obtenir l'abandon définitif de ce projet si nous nous mobilisons ! Signez et partagez cette pétition ! (1) https://theconversation.com/pourquoi-supprimer-des-autoroutes-peut-reduire-les-embouteillages-171562
    10,708 of 15,000 Signatures
    Created by Amis de la Terre val d’Oise et Collectif Vivre sans BIP
  • Pour une Convention citoyenne sur la Penfeld
    Chaque ouverture de la Penfeld : fêtes maritimes, port du château, plateau des Capucins, téléphérique témoigne combien la Penfeld et ses abords sont des moteurs puissants dans le dynamisme du cœur de ville et dans l'image de Brest. La démarche "Coeur de métropole" initiée par le cabinet d'urbanisme de Paola Vigano a montré l'intérêt d'associer les habitant.e.s aux réflexions sur l'évolution de leur ville. La "Convention citoyenne sur le climat" a révélé la forte pertinence d'une élaboration de citoyens tirés au sort, éclairée de diverses expertises. Cette démarche est aujourd'hui reprise par de nombreuses villes à Rennes, Nantes, Rouen... . Dans le prolongement d'initiatives de participation habitantes mises en place à Brest (conseils de quartier, tramway ..) l'association « Rue de Penfeld » propose une pétition citoyenne pour la mise en place d'une convention citoyenne .Ce dispositif mis en place par la collectivité permet s'il recueille plus de 2 000 signatures l'examen d'une proposition en conseil municipal. Les signataires de la pétition proposent à la collectivité d'organiser une convention citoyenne « Brest et la Penfeld » avec pour objet : - l'élaboration de propositions éclairées de diverses expertises sur l'ouverture et le partage de l'espace Penfeld de l'embouchure jusqu'aux étangs.. - le suivi de ce dossier par des représentant.e.s de cette commission au sein de la "Commission Penfeld" ouverte à la société civile.
    355 of 400 Signatures
    Created by Association Rue de Penfeld
  • Biodiversité menacée : Non à l'ascenseur valléen, Oui à un réseau de transport en commun raisonné.
    Nous demandons la suspension de ce projet, lancé à toute allure malgré de nombreuses réserves et avis critiques, sans réelle consultation des riverains. A la place, nous souhaitons un projet de mobilité qui profitera réellement aux habitants tout en respectant les espaces naturels. Ce projet comporte d’importantes lacunes et incohérences pointées par le commissaire chargé de l’enquête publique en 2022 (1) et par la MRAE (2). Malgré plusieurs recours déposés contre le projet, la commune a déjà engagé de gros travaux sans attendre les décisions de la justice. Pourquoi ce projet ne doit pas se faire ? 🤕 Pour les milieux naturels, nous dénonçons avec ce projet : - Le défrichement de 22 000m² de forêts communales et de boisements privés dont la suppression de 9 000m² d’espace boisé classé, - La destruction de 4437 m2 d’habitats naturels, - Des effets néfastes évalués comme forts sur les oiseaux selon les lieux. 🤕 Pour la qualité de vie :  - Une nuisance visuelle en plein bourg et sur toute la hauteur du coteau jusqu’à Saint-Gervais, avec des pylônes de 30m de haut et une coupe à blanc dans la forêt de 20m de large.  - Des pylônes implantés en zone rouge d’effondrement, à proximité d’une conduite d’eau  forcée, avec le passage des cabines au-dessus d’une ligne à haute-tension EDF.  - Un bruit de fond continu pour les habitants du Fayet et les enfants de l’école maternelle et  élémentaire tous les jours, non-stop, de 6h à 22h.  - La perte de l’environnement paisible du Parc Thermal avec un gros vis-à-vis sur la ligne du télécabine. 🤕 Pour de justes dépenses de l’argent public : - Très peu d’habitants seront concernés par l’usage régulier de l’ascenseur valléen :  la Région doit subventionner le transport urbain, et non pas le transport touristique ! - Un gain de temps faible : une montée de 6 minutes contre 8 minutes par la route.  - L'impact sur la baisse des émissions de CO2 n'est pas avérée !  🙂🙂 Nous demandons le développement des moyens déjà existants :  - Augmentons la fréquence et le maillage des navettes et des bus pour servir le plus grand  nombre en limitant l'usage du véhicule individuel,  - Développons l’autopartage, le covoiturage et le rézo pouce, - Ouvrons l’usage du Tramway du Mont-Blanc au transport public sur son 1er tronçon entre le Fayet et Saint-Gervais. Il est encore temps d’agir ! Signez la pétition :  Ensemble, demandons l’abandon d’une infrastructure surdimensionnée,  et réorientons les fonds sur les modes de transport déjà existants. (1) Rapport d’enquête publique 2022, www.agirecoraisonnable.fr/Actualités /Rapport d’enquête publique Doc 1 (2) Avis de la MRAE, rapport 12 avril 2022, www.agirecoraisonnable.fr/rapport-mrae.
    656 of 800 Signatures
    Created by Agir éco raisonnable
  • La Tous à vélo : Pour une voie verte cyclable sur l'ancienne voie de chemin de fer Ascq-Orchies
    La Tousàvelo est une association créée par des citoyens de la Pévèle en avril 2022, afin de relancer le projet de la réhabilitation de la voie de chemin de fer Ascq - Orchies, ligne fermée en 2015 par manque de voyageurs. Cette voie ne sera plus une voie ferrée classique (information confirmée par la SNCF). Alors que faisons nous sur cette voie qui ne dispose que d'un seul rail?? Une solution innovante type tram train couterait presque 200 millions d'euros et ne verrait le jour que d'ici 10 ans. Et le car, solution qui n'est de moins en moins utilisée au quotidien sur les lignes existantes? Depuis quelques années, certains élus tentent de trouver une solution à cette voie, en validant d'abord un car à haut niveau de service, pour les élus communautaires de la Pévèle Carembault, puis récemment, en proposant la création d'une voie verte cyclable en attendant de pouvoir trouver une solution de transport en commun qui fasse consensus avec la MEL (Métropole Européenne de Lille), la Région et le département. Nous soutenons cette proposition de création de voie verte cyclable, validée par la motion prise par la CCPC (Communauté de Communes Pévèle Carembault) de juillet 2023. Aujourd'hui, nous voulons recueillir le vote des habitants, les personnes les plus concernées par ce choix en vous demandant de signer cette pétition en faveur d'une voie verte cyclable. Elle pourrait répondre à beaucoup d'enjeux tels que le déplacement des collégiens et lycéens vers les lycées d'Orchies, Genech et Cysoing en toute sécurité, la promenade pour l'ensemble des habitants, que ce soit en vélo ou à pied, et même la valorisation de notre patrimoine touristique de la Pévèle auprès de personnes extérieures à la Pévèle (bataille de Bouvines, Blocaus, nature, etc). Le temps est compté, la nature reprend ses droits, l'emprise se fragilise. Or même si les élus se mettaient d'accord aujourd'hui, il faudrait 2 ans pour concrétiser cette voie cyclable. Nous comptons sur vous pour faire entendre votre voix, celle du peuple!!!
    2,459 of 3,000 Signatures
    Created by Carole J. Picture
  • Montpellier, classons le Coteau de Malbosc en zone naturelle
    Au Nord-Ouest de Montpellier, entouré d’une urbanisation dense, existe un espace naturel (le Coteau de Malbosc) de plusieurs dizaines d’hectares dont une bonne partie est réservée depuis 2007 pour la construction d’un millier de logements dans le cadre d’une ZAC. Au fil du temps, le Coteau est devenu pour les milliers de riverains, la seule possibilité de se retrouver au calme dans un environnement naturel, aisément et gratuitement accessible. Pour eux, le Coteau répond à un besoin vital pour leur bien-être et contribue à développer des liens avec la nature. Les habitants des quartiers environnants demandent que, dans le cadre du PLUi-C de la Métropole de Montpellier en cours d’élaboration, le Coteau de Malbosc soit entièrement classé en zone naturelle (N). Par ailleurs, maintenir le Coteau en zone naturelle contribuera à lutter contre l’érosion de la biodiversité et à limiter les îlots de chaleur ; n’augmentera pas le risque d’inondation à l’aval lors d’épisodes de grandes pluies, préservera la qualité d’un paysage apprécié, maintiendra une capacité de stockage du carbone par le sol, n’accentuera pas les embouteillages existants dans les voies de dessertes traversant les quartiers riverains, etc. Urbaniser, artificialiser le Coteau de Malbosc est un projet d’un autre siècle ! Sanctuariser le Coteau de Malbosc en zone naturelle serait une importante contribution pour que Montpellier soit une ville mieux adaptée au défi du dérèglement climatique et favorable au bien-être de sa population. Mesdames et messieurs les élus de la Métropole de Montpellier, nous vous demandons de classer le Coteau de Malbosc en zone naturelle (N) dans le futur PLUi-C ! * PLUi-C : Plan local d’urbanisme intercommunal - Climat
    5,326 of 6,000 Signatures
    Created by Collectif Coteau de Malbosc Picture
  • NON AU MASSACRE DU CHEF-LIEU DE SAINT-MARTIN-BELLEVUE
    Non à la bétonisation du chef-lieu de Saint-Martin-Bellevue - Fillière 74370 La commune de Fillière a validé le 15/05/2023 un permis de construire valant permis de démolir à la société SAS YTEM AMENAGEUR représentée par Mr MARCHAND Yann pour démolition totale de 4 bâtisses (une ancienne grange et les dépendances des propriétaires) et construction de 40 logements collectifs avec 91 places de parking au 1190 route du Mont (chef-lieu de Saint-Martin-Bellevue), sur une surface de 4663m² délimitée côté nord par le prieuré et son église ; côté sud par le golf du belvédère et côté ouest par la route du Mont (zone UA modifiée comme telle au dernier PLU). Les bâtiments existants sont des bâtiments publics : la mairie, avec un relais-poste, la salle polyvalente, la bibliothèque, les écoles maternelle et élémentaire (350 enfants), une aire de jeux « City-parc » ainsi que le PADD du Grand Annecy l’a bien noté : "La structure urbaine de la commune est éclatée ; il n’y a pas de noyaux urbains traditionnels clairement identifiables. Le chef-lieu présente la particularité d’être dédié avant tout aux équipements publics ; les constructions à usage d’habitation sont marginales. Il bénéficie d’une situation en promontoire avec des vues remarquables à 360°." Ces dernières années, la commune de Fillière a été prise d’une frénésie d’urbanisation excessive au détriment de la nature et du cadre de vie de ses habitants alors même que les infrastructures routières sont inadaptées voire même à bout de souffle. Jamais nous n’aurions pu imaginer que cette frénésie puisse atteindre notre chef-lieu préservé depuis toujours, d’autant que la mairie de Saint-Martin-Bellevue a toujours été rassurante à ce sujet, avant d’entrer dans la commune nouvelle de Fillière. Nous sommes sur un PROMONTOIRE, au SOMMET D’UNE COLLINE, pourquoi vouloir densifier cet espace de sérénité et de promenade, dédié aux infrastructures publiques ? Non seulement le site serait complètement dénaturé, mais la régression environnementale serait flagrante, ce projet ne répondant pas aux enjeux climatiques et faisant contresens avec la loi Climat et Résilience votée en 2021 visant à ralentir le rythme d'artificialisation des sols. Le collectif « Protégeons notre chef-lieu » dit NON à ce projet aux motifs suivants : • Il nuit gravement à la qualité de ce site paysager naturel, exceptionnel, avec vue en promontoire à 360° sur les montagnes. • Il a été élaboré sans concertation avec les habitants très attachés à sa valeur patrimoniale. • Il va densifier un espace qui n’a jamais eu vocation à l’être. • Il augmentera la densité de circulation sur une petite route déjà très largement impactée par les trajets quotidiens ; les embouteillages sont déjà très fréquents jusqu’au golf aux horaires scolaires, la place manquant sur le promontoire pour que la circulation des voitures puisse être fluide. Et l’on voudrait ajouter encore et encore des voitures… • Il augmentera la pollution de l’air. • Il créera des nuisances pour tous : visuelles, sonores. • Il est contraire au PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) du Grand Annecy. • De par sa position excentrée, il ne permettra pas aux nouveaux habitants, (construction de 40% de logements sociaux) de se déplacer facilement pour faire des achats ou se rendre au travail : aucune liaison par bus possible. Voilà pourquoi, pour l’ensemble de ces motifs exposés, nous demandons l’annulation pure et simple de l’autorisation du permis de construire délivrée par la mairie de Fillière le 15 MAI 2023 afin de préserver le chef-lieu de Saint-Martin-Bellevue, site naturel et dernier bastion de la commune dédié à la sérénité avec ses vues à 360° sur les montagnes alentours. Nous comptons sur votre soutien, plus nous serons nombreux à faire entendre notre voix, plus nous aurons de chances de sauver le chef-lieu de St-Martin-Bellevue ! Il y a urgence à agir ! Merci de signer cette pétition, et de la partager au plus grand nombre ! Pour rejoindre notre collectif : [email protected] crédits photos : Extraits du permis de construire - DR
    1,084 of 2,000 Signatures
    Created by Collectif PROTEGEONS NOTRE CHEF-LIEU
  • STOP AUX ATTEINTES À L’EAU, AU TERRITOIRE ET À L’ENVIRONNEMENT DANS NOS COMMUNES !
    Ce sont pourtant des biens communs que nous nous devons de défendre et de protéger ! Si vous soutenez l’action de notre collectif Eau voleurs, Signez notre pétition ! Rejoignez le mouvement ! https://www.helloasso.com/associations/adeep/adhesions/bulletin-d-adhesion-et-de-cotisation-prix-libre
    2,088 of 3,000 Signatures
    Created by Collectif Eau voleurs
  • POUR LE RETRAIT DE LA LÉGION D’HONNEUR AU PDG DE TOTAL
    Nous, membres d’Extinction Rebellion Bordeaux et des collectifs signataires, sommes scandalisé-es par la remise de cette distinction et demandons que la légion d’honneur remise à M. Pouyanné lui soit retirée. Cette distinction peut en effet être retirée pour “avoir commis des actes contraires à l’honneur ou de nature à nuire aux intérêts de la France”. Et à travers l’exercice de sa fonction, son obstination à poursuivre ses projets climaticides et ses prises de paroles qualifiées de greenwashing, M. Pouyanné nuit clairement aux intérêts de la France (et du monde), pourquoi ? - Parce que le GIEC déclare dans son sixième rapport du 20 mars 2023, que «les politiques actuelles en œuvre nous mènent à un réchauffement estimé à 3,2° en 2100 et que cela signifierait un monde invivable dans de nombreuses régions et pour beaucoup d’espèces (1); - Parce que le Haut Conseil pour le Climat vient d’épingler la France pour son retard en matière d’adaptation à la hausse des températures et sa lenteur dans le rythme de baisse des émissions de gaz à effet de serre (2); - Parce que l’Agence Internationale de l’Énergie ne cesse de répéter qu’AUCUN NOUVEAU PROJET D’EXTRACTION D’ÉNERGIES FOSSILES NE DOIT ÊTRE CONSTRUIT; - Parce que que de nombreux scientifiques et experts du GIEC ont dénoncé « le développement par TotalEnergies de nouveaux projets fossiles et appelé les actionnaires à rejeter cette stratégie climatique »; (3) - Parce que le méga-projet pétrolier de TotalEnergies, EACOP, est une “aberration environnementale”(4), « fondamentalement incompatible avec l’urgence de limiter le réchauffement climatique à 1,5°et qu’il mettra en danger des espèces vulnérables; - Parce que 90% de la production de TotalEnergies est de l'énergie fossile, qu’elle est donc l’une des plus grosses contributrices aux émissions de GES en Europe, et que l’industrie fossile est responsable de 86% des émissions de CO2 sur la dernière décennie; TotalEnergies poursuit sans relâche, ses projets écocides ! M. le Président de la République, retirez la légion d’Honneur à M. Pouyanné, il en est de votre responsabilité. Ce serait là un geste fort adressé à M. Pouyanné ainsi qu’aux autres patrons écocidaires pour dire notre demande impérieuse de stopper tout projet climaticide et écocidaire, urgemment. A toi, la citoyenne ou le citoyen choqué-e par ce non-sens, signe dès maintenant cette pétition, car le temps presse. Dans quelques mois aura lieu la COP 28, qui permettra de porter la question de la responsabilité des énergies fossiles dans le chaos climatique. Partage massivement cette pétition pour être entendu-e et faire pression sur le gouvernement. Associations cosignataires : - Extinction Rébellion France - Stop Total - Résistance Climatique -Le bruit qui court (1) https://datascientest.com/rapport-du-giec-ce-quil-faut-retenir-des-nouvelles-donnees-climatiques (2) https://www.hautconseilclimat.fr/wp-content/uploads/2023/06/Communique-de-presse-Rapport-annuel-HCC-2023.pdf (3) https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/totalenergies-et-allegations-de-neutralie-carbone-la-plainte-deposee-pour-greenwashing-jugee-recevable-151521.html (4) https://www.amisdelaterre.org/eacop-voie-desastre-enquete-inedite-projet-total-tanzanie
    13,132 of 15,000 Signatures
    Created by Extinction Rébellion Bordeaux
  • Contre le projet de golf et d'immobilier à Fontiers-Cabardès !
    L’installation d’un golf 18 trous avec 68 villas, 52 maisons, 165 appartements, un hôtel 4 étoiles de 80 chambres, un héliport ou encore un restaurant gastronomique sur des terres agricoles et naturelles est une aberration environnementale et sociale pour le village de Fontiers-Cabardès dans la Montagne Noire. A l’heure des crises climatiques, hydriques et les risques qui pèsent sur l’autonomie alimentaire, ces terres doivent être protégées et profiter au développement d’une agriculture durable. La convention qui lie la commune au promoteur immobilier est une entrave à la démocratie et empêche les pouvoirs publics d’agir dans l’intérêt collectif. Il est urgent que les élus et services de l’Etat prennent publiquement position contre ce projet qui va à l’encontre de l’intérêt public ! Le dernier PLU adopté en janvier 2023 par la commune de Fontiers-Cabardès intègre le projet d’immobilier et de golf porté par Catherine Lacoste et le promoteur immobilier Telcapi. Si les référés déposés par notre association, et d’autres, ne bloquent pas ce PLU, des permis de construire pourront être déposés, et les travaux détruiront irrémédiablement les territoires accaparés par les promoteurs. L’association Montagne Noire Avenir est née de la réunion d’un collectif d'habitants du village de Fontiers-Cabardès engagé dans la préservation et l'amélioration de notre cadre de vie. Elle agit pour préserver les ressources environnementales, le patrimoine rural et culturel de la commune et de ses environs. Elle est engagée dans une démarche de développement de la citoyenneté et de la démocratie locale. Signez maintenant et participez à la lutte !
    3,267 of 4,000 Signatures
    Created by Montagne Noire Avenir
  • Stade de Pantin : Sauvons le Vivant de Montbrand !
    Au nord-ouest de Pantin, le stade historique Stade Raoul Montbrand (anciennement stade de l’ASPTT) fait l’objet d’un projet de construction de la part de la FFR (Fédération Française de Rugby) : création du Centre d’innovation des Rugby et construction d’un programme de logements + commerces. /// Nous, habitantes et habitants du quartier, nous inquiétons ! /// Ce projet, privé, prévoit la construction des bâtiments exactement sur les deux alignements d’arbres de plus de 70 ans présents sur le site : une quinzaine de Sophoras du Japon le long de l'avenue Jaurès et une vingtaine de marronniers d'Inde alignés entre les deux terrains d’entraînement. De nombreux arbustes et buissons en bordure de stade seront également condamnés par ce projet. Ce sont donc, au minimum, 40 arbres de grand développement et bien installés qui seront abattus. Selon le permis de construire, seulement 5 seront conservés (et dans quel état ?) Et cela alors que l'arbre urbain est un formidable outil pour la résilience des villes face au changement climatique ! Il joue un rôle crucial dans le confort thermique en ville, capte certains polluants, participe à l'infiltration des eaux pluviales, stocke du carbone, produit de l'oxygène, favorise la présence de nombreuses espèces animales et végétales, produit du sol fertile ... Tous ces aspects de notre qualité de vie sont donc en jeu ! La mairie de Pantin assure que les règles du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) d’Est Ensemble seront appliquées : 2 arbres moyens ou grands plantés pour chaque arbre mature de grand développement abattu. Cette disposition ne nous paraît absolument pas satisfaisante, et ce pour plusieurs raisons : + selon le célèbre botaniste Francis Hallé, même 100 jeunes arbres plantés ne sauraient remplacer 1 arbre mature, en termes de services rendus ; + les arbres plantés lors de la livraison du quartier des Pantinoises, il y a un peu plus d’un an, ont subi une perte importante à cause des canicules de l’été 2022 (amenées à s’intensifier), et certains continuent de sécher sur pied de façon tristement spectaculaire ; + quid de la petite faune dont ces arbres constituent l’habitat (oiseaux, insectes), de la vie du sol ? … /// Un réservoir de biodiversité urbaine en danger ! /// Le stade Montbrand est considéré comme un réservoir de biodiversité secondaire de la Trame Verte (déjà bien malmenée) de la Seine-Saint-Denis et du PLUI d’Est Ensemble (PADD). Or, la consultation du permis de construire du projet montre qu’aucune évaluation environnementale n’a été portée au projet, pas d’EIE (Etude d’Impact sur l’Environnement), pas de mesure d’évitement, de réduction ni de compensation ! Pourtant, grâce aux vieux arbres qui constituent un habitat irremplaçable pour bien des espèces, de nombreux insectes et oiseaux vivent sur ce site. On peut y admirer leurs vols et apprécier leurs chants. Fin avril par exemple, des Chardonnerets élégants y ont été entendus. Cette espèce est classée comme Vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées en France éditée par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). On peut aussi y observer des Mésanges charbonnières et bleues, des Fauvettes à tête noire, des Rougequeues noirs, des Roitelets huppés, en plus des habituels Pigeons ramiers et bisets, Corneilles noires, Pies bavardes et Perruches à collier… Pour rappel, en Europe, 19% des oiseaux ont disparu en 40 ans, et 70 à 80% des insectes ont disparu en seulement 20 ans ! /// Ce projet ne prend pas en compte la qualité de vie des personnes sur place ni la nécessité de concevoir des espaces résilients pour préparer l'avenir tout proche /// Nous savons que les populations des quartiers populaires sont les plus fortement touchées par les conséquences sanitaires de la catastrophe climatique en cours, dans un contexte de sous-dotation générale des services publics qui les rend d’autant plus vulnérables : + surmortalité lors des vagues de chaleur, + surmortalité et surmorbidité liées à la pollution de l'air, + habitat de moindre qualité thermique, + plus grande concentration d'îlots de chaleur urbains (ICU) dus à un manque d'espaces verts de qualité (pas de stratification végétale complexe) et à une trop forte minéralisation des espaces (bitume, surfaces de bâtiments, routes ...) Ce projet privé, loin de les atténuer, viendra intensifier les effets du dérèglement climatique en privant les personnes du quartier d'un îlot de fraîcheur et de verdure, et les animaux d'un refuge de nature au sein d'un environnement urbain très dense. /// Cerises sur le chantier /// + l’un des deux terrains, aujourd’hui en gazon naturel, sera remplacé par du gazon semi-synthétique, à notre avis un bel outil de “greenwashing” + le stade, ainsi que la rue Miriam Makeba, est situé sur l’ancien lit du ru de Montfort. On sait aujourd’hui qu’il faut à tout prix éviter l’imperméabilisation des sols naturels pour ne pas surcharger un réseau de ville sous-dimensionné pour les fortes pluies, dont la fréquence est amenée à s’intensifier à cause du dérèglement climatique. La construction récente du quartier des Pantinoises a participé à l’imperméabilisation du sol et les noues prévues peinent déjà à tamponner les grosses précipitations. Nous n’avons pas connaissance de mesures “compensatoires” sur cet aspect. ------------------------------------ Pour toutes ces raisons, et parce qu’on connaît aujourd’hui l’urgence absolue d’adapter les villes au dérèglement climatique, nous demandons l’arrêt du chantier et la révision du projet, pour lequel un permis de construire n’aurait pas dû être accordé ! Il est vital que ce projet considère au moins la préservation du vivant et l'amélioration des conditions de vie des habitants et habitantes !
    1,349 of 2,000 Signatures
    Created by Le Vivant De Montbrand