• ANNECY : NON au projet de densification et d’extension du Parc d’Activité Économique des Glaisins
    Le Plan Local d'Urbanisme intercommunal Habitat Mobilités et Bioclimatique (PLUi HMB) en cours d’élaboration va définir l’avenir de notre territoire. Nous payons chaque jour le prix des erreurs de ces dernières décennies. Le PAE des Glaisins est un exemple type de l’urbanisme des années 70 et un concentré à lui seul de tous ses maux. Mais au lieu d’essayer de les soigner, le Grand Annecy persiste et signe avec un projet de densification et d’extension du parc qui ne fera que les aggraver. Nous demandons que ce projet soit repensé en concertation avec les habitants et en adéquation avec les enjeux de la transition écologique. La préservation des terres agricoles est indispensable pour assurer notre autonomie alimentaire. Il est hors de question d’en détruire davantage pour une extension du PAE des Glaisins. Trop de gens n'arrivent pas à se loger à un prix abordable dans l'agglomération et la difficulté à se loger est considérée par les entreprises comme un frein majeur dans leur recrutement. La construction de logements doit être au cœur du projet, alors que l'accueil de toujours plus d'entreprises ne fera qu'aggraver la situation. Le Grand Annecy a placé en priorité l’axe Glaisins pour le projet de Transport en Commun en Site Propre intégral (TCSPi) , mais elle continue à mener une politique du tout-voiture en prévoyant dans le PAE des Glaisins un parking relais de 450 places « intra-agglo », c'est à dire destiné aux automobilistes venant du cœur de l'agglomération et disposant d'alternatives à la voiture (transports en commun, vélo, trottinette électrique...). Une pollution aux PFAS, des substances per- et polyfluoroalkylées encore appelées polluants éternels, a été découverte sur la nappe des îles à Annecy. La question de la pollution au sein du PAE des Glaisins, dont la majeure partie des eaux de ruissellement termine dans le Fier en amont de cette nappe, doit être traitée de façon drastique et transparente. Enfin, le Grand Annecy ne peut plus feindre d’ignorer les préoccupations des habitants concernant la protection des espaces naturels et agricoles. Une enquête publique est donc nécessaire avant tout réaménagement du PAE des Glaisins.
    1,300 of 2,000 Signatures
    Created by Greenpeace Annecy
  • NON A L'ABATTAGE DES 27 ARBRES DE LA RUE DE L'ÉGALITÉ
    Le conseil municipal projette d’aménager la rue de l’Égalité (rue du collège Langevin). Cette action s’inscrit dans le cadre d’un enfouissement des câbles et de rénovation des canalisations d’eau et de gaz. Une ébauche du projet a été présentée en septembre et novembre 2022 en commission municipale. Vue l’absence de pistes cyclables et l’abattage de 27 arbres de la rue, la commission n’a pas validé le projet. D’autorité, Monsieur le Maire a arrêté le projet définitif et l’a communiqué aux riverains lors d’une réunion publique le 22 novembre 2022 en l’absence des élus de la commission. 18 personnes étaient présentes. Le nouveau projet présente des intérêts, notamment des noues (petits fossés) pour l’infiltration de l’eau de pluie, une voie exclusivement piétonne sécurisée car séparée de la chaussée et un travail sur le visuel pour apaiser la circulation des véhicules. Monsieur le Maire choisit d’oublier que les arbres d’alignement sont de par la Loi protégés (Loi 3DS, Décret n° 2023-384 du 19 mai 2023). Leur abattage s’inscrit dans des conditions très particulières et exceptionnelles liées à la sécurité que seul le préfet peut décider. Ce choix «d’aménagement paysager» qui est celui du Maire, ne peut justifier la disparition de ces arbres patrimoniaux. Dans un contexte climatique où la nécessité d’adaptation des villes est plus qu’urgente et compte tenu que d'autres solutions existent comme la surélévation du trottoir, choix retenu pour l'autre côté de la rue, ce projet est une aberration d’une autre époque. NOUS DEMANDONS LA REVISION DU PROJET D’AMENAGEMENT PREVU RUE DE L’ÉGALITÉ AVEC EN 1ER LIEU, UN MORATOIRE POUR LES ARBRES, le temps d’étudier l’état des sujets par un organisme indépendant, avec une approche strictement phytosanitaire et mécanique (et donc sécuritaire, pour le végétal et pour les personnes). NOUS DEMANDONS A ETRE ASSOCIES A LA PRESENTATION DES CONCLUSIONS DE CETTE ETUDE COMPLEMENTAIRE. Pour lutter contre les phénomènes d’îlots de chaleur urbain, les vieux arbres ont toute leur utilité. Ils sont même les derniers remparts parce qu’ils nous apportent de la fraicheur en période de canicule (-10° à l’ombre), captent certains polluants et particules auxquels nous sommes exposés, participent à l’infiltration des eaux pluviales, stockent du carbone et produisent de l’oxygène bien plus efficacement qu’un jeune arbre. Enfin, ils favorisent la présence de nombreuses espèces animales et végétales et contribuent à la fertilité de nos sols... Tous ces aspects de notre qualité de vie sont en jeu. Ce projet va conditionner cette rue pour les 50 prochaines années. Il ne peut se décider sans prendre en compte le contexte socio-climatique actuel. Nous le disons depuis notre élection, Trith-saint-Léger est une ville dans laquelle le végétal doit garder une grande place car il a une grande utilité. A une époque chaque naissance donnait lieu à la plantation d’un nouvel arbre baptisé du nom de l’enfant. Pourquoi aujourd’hui faut-il nous battre pour préserver ce cadre de vie ? Pourquoi alors que la situation climatique n’a jamais été aussi préoccupante, la municipalité en place refuse toujours de considérer les atouts des arbres et des voies pour les mobilités actives bénéfiques pour toutes les trithoises et tous les trithois ?
    918 of 1,000 Signatures
    Created by Christophe V.
  • Plus de produits locaux et équilibré à la cafétéria du lycée
    Nous sommes en 1ere au lycée. Cependant, dans notre cafétéria, les repas proposés sont ultra transformés et contribue à une alimentation déséquilibrée. Nous avons la possibilité de manger à l'extérieur et de ramener notre propre repas or tous les élèves n'ont pas les moyens de manger dehors et la possibilité de ramener leur repas. Il n'existe aucune alternative saine pour eux. Nous souhaitons qu'une offre équilibrée soit proposée. Cela permettrai de responsabiliser les élèves sur la manière de consommer et de permettre à tous un accès à une alimentation saine. Le but est de réussir à atteindre cet objectif progressivement sur les prochains mois.
    118 of 200 Signatures
    Created by Elsa B.
  • Tous unis pour le bien-être de nos mamies
    Nous demandons la garantie que le village sénior sera construit dans de bonnes conditions, près des commerces pour ceux qui ne peuvent pas bien se déplacer, dans un cadre un peu bucolique à la place de l’ancien foyer logement au calme et au milieu des oiseaux qui chantent, en préservant le petit bois à côté et la belle rangée d’arbres et de chênes qui ont dû naître en même temps que nos mamies dans l’EHPAD. Ayant appris qu’un quart du parc était menacé, nous nous sentons concernés en tant que citoyens et nous nous inquiétons pour le patrimoine de notre belle commune. Nous avons confiance en le CCAS pour gérer ensuite le village sénior, pour être sûrs qu’on s’occupe vraiment du bien-être des résidents et de garantir aux personnes qui habitent déjà sur place qu’elles seront relogées sans détériorer leurs conditions de vie déjà difficiles. Nos aînés de l’EHPAD ont la chance d’être au milieu du parc, avec une jolie vue, et nous voulons garantir cette vue et cette paix à tous les résidents. Nous nous inquiétons pour la qualité de l’air parce que dans les grandes villes et avec le réchauffement climatique les personnes âgées risquent d’être malades et que c’est important pour l’EHPAD d’avoir un air sain, et nous demandons des mesures sérieuses en ce sens, notamment en mesurant l’impact sur la qualité de l’air de ces nouvelles constructions tout près de l’EHPAD. Ensuite nous voulons être sûrs que nos aînés de l’EHPAD pourront toujours facilement se déplacer à pied sur des petits chemins piétons, sans avoir à traverser des routes pour se rendre au centre ville. Il est donc très important d’éviter qu’il y ait trop de circulation automobile autour de l’EHPAD, pour la sécurité de nos aînés, aussi nous demandons qu’il n’y ait aucun accroissement de la circulation automobile entre l’EHPAD et le cimetière, afin que nos aînés puissent continuer de fleurir les tombes de leurs proches en toute sécurité. Nous aimerions une clarté absolue sur tous les tenants et aboutissants financiers relatifs à ce projet, afin d’être sûrs que ce que nous payons pour le bien-être des personnes âgées soit le mieux employé possible, et aussi de valoriser notre beau patrimoine. Nous aimerions ne pas lésiner sur les moyens à employer pour réaliser ce beau projet dans les meilleures conditions, et réfléchir vraiment tous ensemble à comment on pourrait le financer de façon intelligente, pour que tout le monde y trouve son compte, et qu’on puisse préserver les arbres chers à nos aînés. Afin de réaliser cela, nous demandons l’arrêt de la vente du petit bois, le repositionnement du village sénior à l’emplacement de l’ancien foyer logement comme promis, qu’une commission étudie le financement de ce projet et que des études soient menées sur la circulation, l’urbanisme et l’impact sur la qualité de l’air ainsi qu’une évaluation indépendante systématique du patrimoine vendu pour financer ce projet avant de valider toute sorte de travaux ou vente.
    108 of 200 Signatures
    Created by Pascal A.
  • Non à l'A104 bis, Oui à la préservation de notre environnement
    La continuité de l’autoroute A104 est abandonnée par l'État. Avec un investissement de 200 millions d'euros, le département se substitue à l'État pour connecter l'A15 à l'A13. En 2012, malgré un avis "Négatif" du commissaire enquêteur lors de l'enquête publique, la préfecture des Yvelines passe outre et signe la Déclaration d'Utilité Publique. https://www.greenvoice.fr/assets/uploads/2023/10/Bandeau-petition-2.png Ce projet, vendu comme une solution de décongestion du trafic local, se révèle obsolète. Les données actuelles indiquent que le trafic a diminué ces dernières années. Le trafic sur le Pont de Poissy a, par exemple, chuté de façon constante depuis 2006. 📌 En 2017, le département a même fourni des chiffres montrant une baisse cumulée de 10,2%, malgré une augmentation de la population de 10%. La période post-Covid a probablement accentué cette diminution. Une étude du cabinet Egis, commandée par le département, prédit que la réalisation de cette nouvelle voie à quatre voies entraînera une congestion du réseau routier d'ici 2032 ! 🚗 Par exemple, le trafic sur le pont de Conflans passerait de 25 700 véhicules par jour à 96 860 véhicules par jour ! 🚗 Sur la nouvelle voie d'Achères à Triel, plus de 40 000 véhicules par jour sont prévus par le département ! 🚗 De plus, aux heures de pointe, la liaison entre l'A15 et l'A13 connaîtrait une saturation, avec des véhicules se déversant sur les réseaux secondaires via les nombreux ronds-points du tracé, traversant ainsi nos villes. Les impacts environnementaux de ce projet sont préjudiciables : ❌ pour la santé des habitants, en particulier aux 9 000 enfants scolarisés le long du tracé. ❌ par l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, ce qui va à l’encontre des demandes de l’Etat dans son objectif de neutralité carbone d'ici 2050. ❌ par l’accroissement de la consommation énergétique de 14%, contredisant les appels à la sobriété énergétique. ❌ pour la biodiversité, l'arrêté sur les espèces protégées est lacunaire, il ne mentionne pas certaines espèces répertoriées officiellement et attestées par des experts ❌ pour le patrimoine des berges de Seine, impactant les promenades, les pistes cyclables et les îles d'Andrésy et de Carrières sous Poissy. 📢 Ce projet n'est pas d'intérêt public majeur, n'apporte aucune solution et aggrave la situation sur les plans environnemental, sanitaire, financier, contribuant ainsi au dérèglement climatique. Abandonner ce projet est le seul geste d'utilité publique. Nous appelons le département des Yvelines, nos élus locaux et nationaux, ainsi que le préfet des Yvelines, à agir dans l'intérêt général en abandonnant ce projet.
    15,819 of 20,000 Signatures
    Created by Denis M.
  • Sauvons les Tilleuls des Promenades
    Soucieux de la sauvegarde du patrimoine de notre ville, des habitants de Clamecy et des environs se sont constitués en collectif contre l'abattage des tilleuls de la place des promenades. Considérant, en effet, que la coupe de ces arbres a été présentée comme un fait incontournable et une nécessité lors de la consultation populaire, nous pensons qu'à ce titre la réflexion a été insuffisante, voire biaisée. Nous, signataires de cette pétition demandons la mise en place d'un moratoire d'une durée permettant une nouvelle information et une réelle réflexion concernant la conservation des tilleuls. A signer et diffuser rapidement, merci.
    669 of 800 Signatures
    Created by Claire R.
  • NON A L'ABATTAGE SYSTEMATIQUE DES ARBRES RUE VICTOR HUGO - LE QUESNOY
    Une ébauche du projet d'aménagement a été présentée en juillet 2021 aux élus et conseillers de quartiers. Le projet définitif a été communiqué lors d’une réunion publique le 26 septembre 2023 en Mairie. Mme la Maire justifie son choix d’aménagement paysager sur la base d'un diagnostic arboricole réalisé en mars 2016 par l'Office national des Forêts qui soulève des risques de fragilité de sujets nécessitant leur abattage. Or les arbres d’alignement sont de par la Loi protégés et leur disparition s’inscrit dans des conditions très particulières et exceptionnelles liées à la sécurité. NOUS DEMANDONS UNE CONTRE-EXPERTISE SUR CES POINTS PRECIS CONCERNANT LA SITUATION SANITAIRE DES ARBRES ET LES RISQUES AVERES QU'ILS PRESENTERAIENT POUR LA SECURITE DES PERSONNES. Dans un contexte climatique où la nécessité d'adaptation des villes est plus qu'urgente, nous pensons que les vieux arbres ont toute leur utilité pour lutter contre les phénomènes d’îlots de chaleur urbain. Parce qu’ils nous apportent de la fraicheur en période de canicule, captent certains polluants, participent à l'infiltration des eaux pluviales, stockent du carbone et produisent de l'oxygène bien plus efficacement qu’un jeune arbre, favorisent la présence de nombreuses espèces animales et végétales, contribuent à la fertilité de nos sols… Tous ces aspects de notre qualité de vie sont en jeu ; ils sont d’ailleurs rappelés dans le bulletin municipal du mois de juillet 2023 en page 16. Qui plus est, le contexte social de notre Ville composé de foyers modestes est un facteur aggravant car nombreux quercitains sont dépourvus des moyens de se protéger efficacement des épisodes de forte chaleur. Réduire les espaces ombragés, c’est donc les fragiliser encore davantage. Cela vaut aussi pour les nombreux touristes qui arpentent nos rues. Nous souhaitons, dans le souci de la préservation du vivant et l'amélioration des conditions de vie des habitants et habitantes, ainsi que des visiteurs, que la ville soit pensée en fonction des usages, sans pour autant en nier sa fonction touristique et donc son attractivité. La rue Victor Hugo sans arbre, c’est certes une visibilité accrue de nos remparts mais aussi des fossés à leur pied qui ressemblent parfois à des égouts à ciel ouvert. Enfin, ce projet va conditionner cette Porte de la Flamengrie, entrée de ville majeure pour les 50 prochaines années, il ne peut se décider sans également prendre en compte les pratiques nouvelles en termes de déplacements doux. Une ville fortifiée est une ville vivante, habitée, qui ne doit pas rester figée sur une époque de son histoire (l’alignement d’arbres est aussi historiquement très présent dans les villes fortifiées). SIGNER CETTE PETITION AUJOURD'HUI, C'EST FAIRE ENSEMBLE DU QUESNOY UNE VILLE DU XXIEME SIECLE.
    403 of 500 Signatures
    Created by Le Quesnoy pour demain E.
  • TAXE DÉCHETS 40% trop CHERE à Marseille, NOUS PAYONS pour les PROS, Que fait la Métropole !?
    En effet tous les professionnels sont censés : Trier leurs déchets et les faire enlever par des sociétés spécialisées. OU Contribuer aux coûts que leur déchets engendrent lorsque c’est la Métropole qui les collecte en payant la Redevance Spéciale. L’enjeu est de Réduire de 20 millions d’Euros la TEOM que paient les Marseillais.es, ce qui corrigerait cette injustice inacceptable, et la précarité de la population augmente. La Métropole possède la compétence et le devoir d’appliquer la Redevance Spéciale. De plus, elle écrit sur son propre site, « ... [la redevance spéciale] établit une équité entre tous les usagers en permettant aux ménages de ne pas supporter les coûts d’élimination des déchets produits par les activités économiques. Elle favorise le tri en incitant les professionnels à mieux gérer et valoriser leurs déchets, et à réduire davantage leur production de déchets ménagers assimilés. Elle contribue à l’amélioration de la gestion de l’espace public pour permettre une ville plus propre ». https://dechets.ampmetropole.fr/pro/votre-mode-de-collecte/avec-la-metropole/ Nous demandons que la Métropole: • Fasse payer à TOUS les professionnels la Redevance Spéciale • Accentue la pression sur les professionnels privés et publics qui génèrent le plus de déchets • Mette en place un outil permettant le suivi des paiements (PME, ETI ,GE). En comparaison le Grand Lyon (similaire en taille) perçoit 32 millions d’€ de Redevance Spéciale alors qu’Aix-Marseille Provence Métropole n’en perçoit que 8 millions. QUE FAIT LA MÉTROPOLE !? ON EN A MARRE !
    2,324 of 3,000 Signatures
    Created by Alternatiba / ANV Cop21 M. Picture
  • URGENT ! STOP ! SECODE (80), Une montagne de déchets ménagers
    SECODE = SErvice de COnditionnement des DEtritus (DEchets) VALOPOLE = Pôle de Multivalorisation des Déchets: L'extension de 50ha de la déchetterie SECODE à 10km d'Amiens sur une zone : - agricole et boisée, - près d'un site historique (moins d'1 km), et à proximité d'une réserve naturelle, - régulièrement empruntée par les habitants pour se promener (GR existant), ou simples trajets, - entourée de villages et futurs habitats, zone constructible, de lycées et écoles, Donc l'extension de la décharge monumentale de déchets ménagers atteignant des sommets : - visible au loin et apparaissant sur Google ! carré blanc ! (La photo a été prise à 3km environ, la masse blanche est un apport) - en provenance d'une bonne part du département (700000 habitants) avec pollution (déjà en l'état) et pire à venir ; Donc avec pollution : * nuisance olfactive toxique et insupportable, * environnementale avec passage de camions et dégradation de l'infrastructure, accompagné de vibrations du sol, occasionnant également une gêne sécuritaire, * visuelle avec vols de déchets : plastiques, sacs entiers sur les bas-côtés, et pas seulement * sonore, * Transformation de la biodiversité : les mouettes viennent se nourrir (la mer est à 70km), troupeaux de sangliers, les mouches, etc.... et que mangent-ils ? * qu'en est-il de la nappe phréatique ? Tout cela avec des informations du projet qui se met en place ... avant avis des habitants : - FR3, 20 juillet 2023 : "Extension du centre de déchets face aux habitants", - Création d'un collectif le 15/06/23 "CONTRE UN SIECLE D'ENFOUISSEMENT" - Concertation publique par la société du 12 juin au 12 juillet 2023 afin de "s'informer et de s'exprimer" étayée de visites du site et d'ateliers, - commune de Boves, 24 mai 2023 : Concertation publique, - FR3, 12 avril 2023, "les habitants réclament des réponses à l'enfouissement" - Courrier picard, annonce du lancement d'une pétition le 26 février 23, et articles réguliers - Change.org : 21 février 2023 une première pétition, - usine nouvelle, 18 septembre 2022 : le projet est annoncé par la société, Bref, Pot de fer contre coffre-fort ! ... Ceci EST UN SCANDALE ! Augmenter la capacité d'une décharge pour accueillir les déchets ménagers en provenance des communes environnantes alors que l'on est capable et, cela est programmé par la loi au 1er janvier 2024, de faire des bacs à compost (proximité) et qu'il y a urgence à limiter l'ensemble de nos déchets pour préserver la planète donc la vie, C'est déverser sa m.... chez les autres ! C'est 1 pour tous, Tous contre 1 ! L'avenir des habitants, c'est l'environnement ! L'avenir des Puissants n'est pas celui des Habitants mais celui des mourants ! Une Honte ! Stop à cette décharge !
    59 of 100 Signatures
    Created by Ag A.
  • Arrêtez l'exploitation d'une ressource minière transfrontalière(Haïtiano-Dominicaine)
    Selon les études scientifiques, L'exploitation des ressources naturelles peut causer beaucoup de problème dans les espaces avoisinnants de la dite exploitation et déranger l'environnement dans son ensemble. En effet, l'exploitation de cette mine d'or transfrontalière entre Haïti et la République dominicaine n'est pas sans conséquences sur l'environnement selon les quotidiens des deux pays. C'est à la compagnie d'exploitation minière Unigold qu'on a attribué la concession de plusieurs hectares pour l'extraction de l'or sur la frontière haïtiano-dominicaine, cette compagnie d'exploitation attend juste son permis d'exploration et d'exploitation, selon Ayibopost, un quotidien Haïtien en ligne. La suspension de cette exploitation minière entraînera un soulagement pour les habitants des deux pays vivant en milieu frontalier, la non pollution de l'eau de surface , l'utilisation équitable de l'eau naturelle dont les deux pays se trouvaient déjà en crise même avant l'exploitation, toujours selon Ayibopost. Nous nous trouvons face à une évidence exceptionnelle que si nous ne forçons pas les concernés à prendre les dispositions adéquates pour la suspension de ce projet d'exploitation , cela coûtera la vie des habitans ainsi que d'autres espèces vivant en milieu frontalier, et surtout la dégradation de l'environnement dans son ensemble , et qui dit la dégradation de l'environnement dit l'un des effets du changement climatique. Les deux pays voisins, partageant l'île, sont très vulnérables en matière d'aléas du changement climatique, selon les dernières données de L'ONU environnement. Je vous demande de me rejoindre dans cette pétition pour épargner notre environnement qui est déjà dans un état très critique.
    164 of 200 Signatures
    Created by Djems J.
  • NON au projet routier du BIP, OUI à la préservation des espaces naturels !
    Vous habitez Soisy, Montmorency, Deuil, Groslay, Montmagny, Sarcelles, Arnouville ou Garges ? Alors votre ville serait traversée ou longée par le BIP ou "avenue du Parisis", un projet de route 2x2 ou 2X3 voies large comme une autoroute dont la construction pourrait démarrer en 2024. Il est encore temps de stopper ce projet ! 🚗🚛 La construction du tronçon Est (Groslay - Sarcelles - Arnouville - Garges) est bloqué depuis 2016 par un recours juridique porté par le collectif Vivre sans BIP. Après sa victoire en appel en 2022, le département du Val d'Oise, qui porte le projet, s’est pourvu en cassation. S'il gagne en justice dans les prochains mois, la construction du tronçon Est pourrait démarrer dès l'année prochaine ! Ensuite il ne resterait que 5 km à réaliser pour relier la A1 à la A15. Ne doutons pas qu'ils passeront en force pour boucler le BIP ! Ce projet routier serait une catastrophe. 👉 Le BIP couperait nos villes en deux, détruisant au passage une centaine d'hectares d'espaces naturels (chemins de randonnée, bois, jardins partagés, friches riches en biodiversité...), un trésor aux portes de nos villes préservé jusqu'ici de l'urbanisation ! 👉 Ce projet routier détruirait aussi la ferme Lemoine : ses espace maraichers dont les légumes sont en vente directe auprès des habitants, et ses magnifiques prairies, l'un des derniers poumons verts à proximité de Sarcelles, Garges et Arnouville ! 👉 Comme toutes les nouvelles routes, cette voie rapide provoquerait un afflux de trafic additionnel. Ce trafic induit augmenterait la circulation routière actuelle, phénomène démontré depuis les années 90 et reconnu par l'ADEME (1). Cette route s'engorgerait rapidement de camions circulant de la A1 à la A15, entre la zone d'entrepôts la plus grande d'IDF à Garonor et les entrepôts de Roissy qui viennent d'être agrandis (Fedex, DHL) à l'Est, jusqu'au port de Gennevilliers et le futur entrepôt géant "Green Dock" à l'Ouest. On estime le futur trafic entre 40 et 60 000 véhicules/jour minimum ! (source : enquête publique) 👉 En attirant plus de trafic, cette route 2X2 voies provoquerait une forte augmentation de la pollution atmosphérique et sonore. Alors que nous respirons trop de pollution et que nous sommes déjà sous les couloirs aériens de Roissy ! 👉 La santé de 10 000 enfants est menacée ! Une quarantaine d'écoles de la crèche au lycée sont situés le long du tracé du BIP. Un véritable scandale ! On sait désormais que les enfants sont les premières victimes de la pollution de l'air et que le bruit entraine des retards d'apprentissage. 👉 Le BIP augmenterait les émissions de CO2 ! Le passage progressif à la voiture électrique ne suffira pas à atteindre nos objectifs climatiques comme le montrent les études. Une réduction du trafic routier est nécessaire au profit de transports collectifs ou de mobilités actives comme le souligne le GIEC. Voilà pourquoi nous demandons l'abandon définitif de ce projet d'un autre siècle, conçu dans les années 30 😱 Depuis le monde a changé ! La biodiversité et le climat sont menacés, des routes ont été construites partout (près de 100 m2 par Français, plus que de surface habitable !), la mobilité doit être transformée et les habitants désirent une meilleure qualité de vie. La majorité des maires sur le tracé et la plupart des habitants sont opposés à ce projet. Nous souhaitons un projet alternatif d'avenir qui préserve ces espaces naturels ! ✊ Nous pouvons obtenir l'abandon définitif de ce projet si nous nous mobilisons ! Signez et partagez cette pétition ! (1) https://theconversation.com/pourquoi-supprimer-des-autoroutes-peut-reduire-les-embouteillages-171562
    9,291 of 10,000 Signatures
    Created by Amis de la Terre val d’Oise et Collectif Vivre sans BIP
  • Pour une Convention citoyenne sur la Penfeld
    Chaque ouverture de la Penfeld : fêtes maritimes, port du château, plateau des Capucins, téléphérique témoigne combien la Penfeld et ses abords sont des moteurs puissants dans le dynamisme du cœur de ville et dans l'image de Brest. La démarche "Coeur de métropole" initiée par le cabinet d'urbanisme de Paola Vigano a montré l'intérêt d'associer les habitant.e.s aux réflexions sur l'évolution de leur ville. La "Convention citoyenne sur le climat" a révélé la forte pertinence d'une élaboration de citoyens tirés au sort, éclairée de diverses expertises. Cette démarche est aujourd'hui reprise par de nombreuses villes à Rennes, Nantes, Rouen... . Dans le prolongement d'initiatives de participation habitantes mises en place à Brest (conseils de quartier, tramway ..) l'association « Rue de Penfeld » propose une pétition citoyenne pour la mise en place d'une convention citoyenne .Ce dispositif mis en place par la collectivité permet s'il recueille plus de 2 000 signatures l'examen d'une proposition en conseil municipal. Les signataires de la pétition proposent à la collectivité d'organiser une convention citoyenne « Brest et la Penfeld » avec pour objet : - l'élaboration de propositions éclairées de diverses expertises sur l'ouverture et le partage de l'espace Penfeld de l'embouchure jusqu'aux étangs.. - le suivi de ce dossier par des représentant.e.s de cette commission au sein de la "Commission Penfeld" ouverte à la société civile.
    332 of 400 Signatures
    Created by Association Rue de Penfeld